Aménagements : Etam se prépare pour être en conformité avec la loi « handicap accessibilité »

|

Tous les établissements ouverts au public, et donc en premier lieu les commerces, évidemment, ont jusqu'à 2015 pour être accessibles à tous. Cette loi « handicap accessibilité », votée en 2005, pose des problématiques assez nombreuses, aussi bien financières que d'organisation, concède Frédéric Rolland, responsable du département Travaux pour l'enseigne Etam, interviewé par LSA dans les allées d'Équipmag : « C'est notamment le cas pour les magasins de centre-ville, qui doivent bien souvent procéder à de gros aménagements pour être en conformité avec la loi, explique-t-il. C'est vrai pour les marches, à l'entrée ; c'est vrai pour la circulation en magasins, avec les allées qui doivent être agrandies ; et c'est vrai, aussi, pour les cabines d'essayage. »

En clair, à moins de trois ans de l'application de cette loi, tous les fabricants de rampes escamotables et/ou de plates-formes élévatrices (20 à 50 centimètres suffisent : l'équivalent de deux ou trois marches) ont un énorme marché devant eux. De même que les designers, chargés de réfléchir à l'organisation des magasins et au parcours clients.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2242

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous