Amérique latine et Asie, les deux mamelles de la distribution de demain

|

Le classement annuel d'AT Kearney des pays émergents les plus propices au développement des acteurs de la grande distribution distingue l'Amérique latine, poussée par le Brésil, et l'Asie, avec la Chine et l'Inde en fers de lance, comme particulièrement attractives.

Classement des vingt pays émergents les plus propices au développement des acteurs de la grande distribution, et évolution du nombre de places gagnées ou perdues, par rapport à l'année dernière.Source : Global Retail Development Index (GRDI), baromètre annuel des pays émergents les plus propices au développement des acteurs de la grande distribution, AT Kearney
Classement des vingt pays émergents les plus propices au développement des acteurs de la grande distribution, et évolution du nombre de places gagnées ou perdues, par rapport à l'année dernière.Source : Global Retail Development Index (GRDI), baromètre annuel des pays émergents les plus propices au développement des acteurs de la grande distribution, AT Kearney©

Après avoir braqué son regard vers l'Asie, le voilà maintenant pointé sur l'Amérique latine. Brésil, Uruguay et Chili occupent en effet les trois premières places du classement annuel des pays émergents où, selon le cabinet de conseil en stratégie AT Kearney, les perspectives sont les meilleures pour la grande distribution. Un dynamisme qui vient masquer un peu celui, pourtant toujours réel, de l'Inde ou de la Chine. « Globalement, l'Amérique latine a bien passé le cap de la période de récession qui l'a frappée », analyse Joël Benzimra, associé du bureau de Paris d'AT Kearney, en charge de la distribution et de la grande consommation. C'est même peu de le dire, avec une croissance moyenne du PIB de 6 % pour l'année 2010, et « des perspectives au moins aussi élevées pour 2011 ». Le Brésil, moteur de cette croissance, entraîne dans son sillage l'Uruguay, toujours très lié à son voisin, mais pas, c'est à noter, l'Argentine, 25e seulement, empêtrée dans des problématiques d'inflation qui ne semblent pas devoir se calmer dans les mois à venir.

 

Un potentiel toujours réel

L'Asie, de son côté, si elle perd des places dans le classement, reste toutefois une valeur sûre. « Les reculs de l'Inde, de la Chine ou du Vietnam sont à relativiser », précise ainsi Joël Benzimra. Leur attractivité reste forte, seulement un peu noyée par les progrès, plus rapides, des pays d'Amérique latine, portés par la croissance démographique, le développement d'une classe moyenne, urbanisée, toujours plus favorable à un mode de distribution dit « moderne », sans parler des dépenses pour l'immobilier, les infrastructures, ou les centres commerciaux, sous fond de Coupe du monde de football et de jeux Olympiques qui se profilent, en 2014 et 2016. Mais, de là à enterrer l'Asie... « L'Inde est typiquement un pays à très fort potentiel », indique l'expert. Certes, elle est aujourd'hui plombée par des contraintes d'installation, avec notamment l'obligation de s'associer à des partenaires locaux, mais ces obstacles à l'entrée sont voués à disparaître. Il n'y a qu'à regarder, d'ailleurs, les efforts consentis par Carrefour pour s'y implanter. Après des années de tentatives infructueuses, le groupe français y a enfin ouvert, en janvier, son premier magasin de gros, en attendant mieux.

 

Ne pas tarder à se lancer

Car, évidemment, pour tirer un profit maximal d'une arrivée dans un pays émergent, il convient de bien choisir son moment. Ni trop tôt (infrastructures absentes, pouvoir d'achat et croissance en berne), ni trop tard (concurrence déjà installée, prix du foncier qui s'envole). Dans ce contexte, mieux vaudrait ne pas trop tarder à s'installer en Chine, si jamais ce n'était pas encore fait. « Les grandes villes commencent à être déjà bien pourvues, explique Joël Benzimra. Les coûts de l'immobilier sont devenus élevés, et la concurrence est installée. Les opportunités sont maintenant plutôt dans des villes de moindre importance, donc par définition plus compliquées à pénétrer. » Wal-Mart, avec ses 300 magasins, pour 9 milliards de dollars de chiffre d'affaires l'année dernière, selon le cabinet IGD, Auchan (174 magasins, 7 Mrds $), Carrefour (645 magasins, 5,7 Mrds $), ou Tesco (110 magasins, 1,8 Mrd $) ont déjà, semble-t-il, pris une bonne avance dans le pays.

 

LE GRAND BOND EN AVANT DU BRÉSIL

Classement des vingt pays émergents les plus propices au développement des acteurs de la grande distribution, et évolution du nombre de places gagnées ou perdues, par rapport à l’année dernière.

Source : Global Retail Development Index (GRDI), baromètre annuel des pays émergents les plus propices au développement des acteurs de la grande distribution, AT Kearney

Le Brésil, porté par son dynamisme économique, occupe la première place des pays les plus attractifs. Il entraîne quasi toute l'Amérique latine dans son sillage, et fait reculer, mécaniquement, les pays d'Asie, qui demeurent néanmoins de belles promesses d'avenir. Tout comme le sont, d'ailleurs, les pays du Maghreb et du Moyen-Orient, où les récents bouleversements politiques prouvent, entre autres choses, les aspirations des citoyens à des modes de consommation plus « modernes ».

Les reculs de l’Inde, de la Chine ou du Vietnam sont à relativiser. L’Inde est typiquement un pays à très
fort potentiel.

JOËL BENZIMRA, associé du bureau de Paris D’AT Kearney

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2187

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous