Amora Maille vers une sortie de crise et une nouvelle ligne de production

|

Le protocole de sortie de crise proposé par la direction d’Amora-Maille aux représentations syndicales a été signé jeudi par la CFDT. Dans le cadre du plan social qui touche l’entreprise, ce protocole portait sur trois points, notamment le montant de l’indemnité de préjudice, porté à 50 000 euros. A la signature de ce protocole, la direction de la filiale d’Unilever s’est également engagée à transférer une ligne de production de vinaigrettes, actuellement basée en République Tchèque, sur le site français de Chevigny. Ce transfert permettra la création de 32 emplois supplémentaires en France, soit 84 au total dans le cadre des transferts de production. Dans le plan social annoncé en octobre, 212 postes restent supprimés. « Nous avons identifié beaucoup plus de solutions de reclassement qu’il y a de salariés concernés », a indiqué Hervé Laureau, président d’Amora-Maille. Celui-ci espère désormais que les autres organisations syndicales rejoignent la CFDT et que l’activité reprenne d’ici à lundi sur les différents sites de production encore bloqués.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA