André Maestrini, PDG d'Adidas France : Un patron en affinité avec la marque

|

Issu de chez Coca-Cola, André Maestrini n'arrive pas en terrain inconnu chez Adidas : il a monté des opérations marketing avec la marque en 1998.

adidas brand

Faut-il y voir un hommage ? Cet automne, le nouveau directeur général d'Adidas France, arrivé au cours de l'été, portait un polo de la marque en coton noir à chacune de ses sorties officielles. Or, le noir est la couleur du maillot de l'équipe de rugby néo-zélandaise des All Blacks - dont Adidas est le partenaire officiel - et qui a infligé un sévère 47-3 au Quinze de France le 11 novembre, au stade de Gerland à Lyon ! Le rugby, encore le rugby. André Maestrini connaît ce sport pour y avoir joué comme trois-quarts centre quand il était étudiant à l'Essec. Coïncidence, il croisait alors les passes avec Antoine Sathicq, son prédécesseur chez Adidas, qui jouait alors 3e ligne dans la même équipe.

Son passé de rugbyman va lui servir. André Maestrini arrive en effet entre deux Coupes du monde. Celle du football juste terminée, Adidas prépare celle du ballon ovale, qui se déroulera en France, à l'automne 2007. André Maestrini s'est fixé pour objectif de « faire du rugby, un sport suivi en France ». La partie est jouable, car il s'appuie sur une marque qui se porte bien. Adidas vient d'annoncer des ventes de 5,2 milliards d'euros dans le monde, en hausse de 15 % pour les neuf premiers mois de son exercice. À charge pour André Maestrini, que ses anciens collègues qualifient de « très carré », de perpétuer ces bons résultats.

 

Changement de secteur

À titre personnel, cette nomination marque des changements dans la vie de ce manager de 42 ans. Elle permet à ce père de famille qui, selon une ancienne collaboratrice, n'hésite pas à sortir du bureau pour acheter des couches à son bébé, de se rapprocher des siens. Pour ses derniers mois chez Coca-Cola en tant que directeur marketing Europe du Nord-Ouest, il avait en effet dû installer son bureau à Londres, alors que sa famille restait en France.

Son arrivée chez Adidas est aussi une promotion et un changement de secteur. André Maestrini occupe pour la première fois un poste de directeur général et quitte l'agroalimentaire où il a connu Kraft Jacobs Suchard, puis Liebig-Maille et, enfin, Coca-Cola, où il a été en charge des opérations marketing à l'occasion de la Coupe du monde de football de 1998. Un événement qui lui avait permis de croiser une fois de plus la route d'Antoine Sathicq. « Antoine et moi avons travaillé à ce moment-là sur des opérations marketing en commun. », raconte le nouveau directeur général d'Adidas France. Chacun pour ses couleurs. Antoine Sathicq pour la marque aux trois bandes et André Maestrini pour Coca-Cola. Depuis, celui-ci a repris le témoin.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1975

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message