Angie maman, la « Digital Mum » qui séduit la grande conso [12/15]

|

Dossier Cette semaine, LSA continue sa série de portraits sur les influenceurs, ces stars des réseaux sociaux à qui la grande consommation fait désormais les yeux doux pour promouvoir des produits, redorer sa marque et rajeunir sa cible. Focus sur Angélique Grimberg, alias Angie Maman 2.0. 

Angélique Grimberg, alias Angie Maman 2.0, a séduit de nombreuses marques, comme BN.
Angélique Grimberg, alias Angie Maman 2.0, a séduit de nombreuses marques, comme BN. © DR

Comme tous les lundis, Angélique Grimberg, plus connue sous le pseudo Angie Maman 2.0, est en tournage. Le lendemain, il faudra publier, comme chaque mardi, sa websérie, qui met en scène des sketchs avec son assistant dans le rôle de son ado. En ce moment, son sujet de prédilection, c’est la procréation médicalement assistée. Elle parle aussi beaucoup de grossesse, de ses tourments, de la maternité, de sa vie de mère... Avec, pour impératif, de faire rire son cœur de cible, c’est-à-dire des abonnés qui ont le plus souvent moins de 16 ans. Qu’il s’agisse de YouTube, Facebook, Instagram ou TikTok, « je poste tous les jours sur les réseaux sociaux pour rester dans le top du référencement », précise-t-elle. Avec des messages et des formats adaptés à chaque plate-forme. Un boulot à temps plein plutôt rare dans le secteur, Angie Maman 2.0 vit en effet désormais de son activité de créatrice de contenus.

Déclic et boule de neige

Comme beaucoup de vedettes de la Toile, cette digital mum n’avait pas imaginé cette vie de youtubeuse. Angélique Grimberg a d’abord étudié le journalisme et la communication à l’Institut français de presse à Paris, puis a travaillé pendant six ans pour une société d’édition et pour une société de création de reportages vidéo pour Yahoo! Actualités. Pendant sa première grossesse, elle décide de réorienter sa carrière et devient conseillère conjugale et familiale, au service gynécologique de l’hôpital de Villefranche (69). En décembre 2014, sa fille lui montre l’univers des youtubeurs. C’est le déclic. L’effet boule de neige arrive vite. Depuis la création de son compte YouTube en 2016, plus de 250 vidéos sont disponibles sur la plate-forme de Google.

Cette Parisienne, vivant à Lyon depuis onze ans, a séduit de nombreuses marques : Nutella, Lego, BN, Justin Bridou, Pampers, Saint Marc, Ariel, Peugeot, Leboncoin, les smartphones Vivo… « Il ne faut pas croire, je refuse régulièrement des marques qui ne collent pas avec mes valeurs », assure-t-elle, citant notamment celles vantant les régimes « alors que je n’en ai jamais fait et que je parle de grossesse ». Aujourd’hui, elle constate que les marques sont plus demandeuses d’un retour sur investissement, à l’instar des montres connectées Fitbit ou des paniers repas Foodette, avec qui elle a collaboré.

En plus de lui permettre de réaliser des collaborations sur le long terme, qu’elle privilégie, sa notoriété l’amène vers de nouveaux projets. Elle vient de sortir son autobiographie et développe une série dédiée aux enfants. 

EN CHIFFRES*

Angie Maman 2.0, c'est :
Plus d'1 million d'abonnés sur YouTube
77.800 sur Instagram 
396.300 sur TikTok

*Les chiffres sont arrêtés au 27 septembre 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2668

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message