Année de transition pour Scottish and Newcastle

|

Le brasseur britannique, propriétaire des marques Kronenbourg, Fosters et John Smith, a vu son bénéfice fondre de 20 % en 2004 pour cause de recentrage.

La contre-performance était prévue, compte tenu du recentrage radical du groupe sur son activité brassicole, après la cession de ses chaînes de pubs, de restaurants et d'hôtels fin 2003. En données comparables, en revanche, le résultat net a progressé de 11 %, pour un chiffre d'affaires en hausse de 1,7 % à 4,99 milliards de livres (7,19 milliards d'euros). Pour 2005, Tony Froggatt, directeur général du groupe, promet une plus grande productivité et « un plus gros investissement sur les marques ».
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter