Tout le dossier Tout le dossier

[Coronavirus] Antoine Jouteau (DG Leboncoin) : "Entre 30 à 40% de baisse d'activité"

Le directeur général du groupe Leboncoin explique à LSA, comment l'e-commerçant s'organise depuis la période de confinement liée au coronavirus. Et réagit sur les annonces récentes du gouvernement.

Partager
[Coronavirus] Antoine Jouteau (DG Leboncoin) :
Antoine Jouteau (DG Le Bon Coin) : "Nous avons connu 30 à 40% de baisse d'activité"

LSA - Comment gérez-vous la crise sanitaire actuelle, à titre personnel ?

Antoine Jouteau - Je respecte scrupuleusement les consignes. Que j'ai donné à l'ensemble de mes collaborateurs. Tout le monde télétravaille, y compris moi. Toutefois le lien n'est pas rompu, loin de là. Notre entreprise, est déjà rompue aux outils de travail à distance : nous avons des points quotidiens en équipe avec les outils de visoconférence. Le middle management est aussi contacté, une fois par semaine, par visio. Nous sommes déjà rodés à cet usage-là. Cela ne désorganise pas l'entreprise.

L'ensemble de vos équipes sont donc à 100% en télétravail ?

AJ - Tout le monde se trouve en télétravail, y compris nos forces de ventes et le support client. On s'était justement préparés pour être en capacité de passer à 100%. Malheureusement, une partie de nos collaborateurs n'arrivent pas à travailler, par manque d'activité. Par exemple, certains n'ont plus de clients au téléphone. Une partie non négligeable des collaborateurs du Bon Coin maintient néanmoins la continuité de l'activité. Au niveau de l'absentéisme, nous n'avons pas de chiffres précis mais nous nous trouvons sur des variables normales, eu égard du contexte. Des collaborateurs ont leurs enfants à la maison et ne peuvent pas travailler à distance, ou alors certains n'ont pas de connexions Internet suffisantes pour exercer leur métier. Nos centres de relation clients n'ont pas d'activité, ou se trouvent en activé zéro. Ils n'arrivent pas à contacter des clients, eux-aussi confinés.

Quelles mesures sanitaires avez-vous pris ?

AJ - Les derniers jours précédant le confinement correspondent à la mise en place de mesures très strictes. L'ensemble des collaborateurs souhaitant basculer en travail à distance pouvaient le faire. Nous avons aussi mis en place des mesures draconiennes de nettoyage dans nos locaux. Depuis la décision de confinement total de la semaine dernière, tout le monde a été basculé au travail à domicile. On garde le lien, que ce soit par mail ou visioconférence. Nos équipes IT continuent à travailler sur la plateforme pour développer de nouvelles fonctionnalités.

Le non-alimentaire n'étant pas le secteur le plus sollicité actuellement, en raison de la conjoncture…

AJ - Comme l'ensemble des acteurs économiques de ce pays, nous sommes touchés par cette crise. Evidemment, il y a moins de transactions immobilières, automobiles, d'offres d'emploi. Moins de transactions sur les biens de consommation. L'impact est réel sur notre activité. Même si, en parallèle, nous parvenons toujours à rassembler 8 à 10 millions de personnes, quotidiennement sur le site. Il y a toujours de l'activité, mais celle-ci se trouve fortement réduite du fait de la conjoncture. En termes d'audience, nos standards sont plus de l'ordre de 15 à 20 millions de personnes par jour. Soit 30 à 40% de baisse d'activité. Malgré cela, ça reste assez élevé, même si une partie de nos collaborateurs restent privés de leur travail. Notre métier demeure de faciliter les échanges au quotidien de nos utilisateurs. S'il y a moins d'échanges, cela induit naturellement une baisse de l'activité.

Qu'en est-il de la livraison ? Surtout avec l'interruption de l'activité de Mondial Relay

AJ - En effet, notre principal prestataire est Mondial Relay. Vu leur incapacité à continuer leurs services, nous avons fermé sur le site la livraison via ce prestataire. Il n'est désormais plus possible d’opter pour la livraison avec eux, ni de déposer votre colis en point relais. Les colis déjà expédiés seront conservés en sécurité au sein du réseau Mondial Relay jusqu’à la reprise de leur activité. La somme issue de la vente sera placée sous séquestre et sécurisée par notre partenaire de paiement jusqu’à réception du colis par l’acheteur.

Par ailleurs, il y a encore la possibilité d'utiliser d'autres moyens, à la charge et à la responsabilité du vendeur. Cela devient de plus en plus compliqué, bien sûr. Je pense à la Poste par exemple…Cela peut tout de même continuer à être géré. De même, il est toujours possible d'effectuer des transactions. Il faut toujours attendre la fin du confinement pour pouvoir finaliser la commande. Il y a encore pas mal d'activité sur le site, car les gens continuent à acheter pour la période suivant la crise sanitaire.

Que pensez-vous des dernières mesures prises par le gouvernement d'aides aux entreprises et que manque-t-il selon vous ?

AJ - Je suis en train de les analyser, je n'ai pas encore tous les textes. Il y a souvent le discours gouvernemental, puis ensuite les décrets tombent. J'espère que toutes les entreprises seront protégées par la loi pour être en capacité de mettre en place toutes les mesures de chômage partiel possible. De même, c'est une bonne chose de donner un peu de flexibilité sur les paiements des impôts, quand on le fait en France. Je trouve que le gouvernement réagit vite et bien. Je veux juste être sûr que les entreprises comme la mienne soient aussi protégées ! Nous sommes un contribuable assez important.

Nous étudions ces mesures, pour voir comment les utiliser pleinement. En tant qu'entreprise d'investissement. Il faut nous aider à continuer à passer cette période et continuer à investir. Une partie de nos employés vont se trouver en chômage partiel, c'est inévitable. Une discussion va s'ouvrir dans les prochaines heures avec nos instances représentatives du personnel, pour qu'une partie de nos collaborateurs passent sous ce régime-là. On réfléchit aussi à des mesures d'accompagnement RH pour que ce soit quasi indolore pour eux.

Comment envisagez-vous la sortie de crise ?

AJ – On prépare déjà cet après coronavirus. Notamment au travers de mesures d'accompagnement pour nos clients dans l'immobilier, l'emploi et l'automobile. Pour les aider à passer cette période très compliquée et appuyer les entreprises quand le redémarrage va avoir lieu. Nous sommes un site de croissance et elle se prépare. Nous sommes dans les starting blocks pour accompagner les 500000 entreprises présentes sur la plateforme, dès le lendemain de la fin du confinement.

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Entreprises

[Coronavirus] « La reprise va être longue et graduelle », Nicolas de la Giroday, General Mills

DPH

[Coronavirus] Martin Crosnier (L'Oréal) : « La crise accélère la transformation digitale »

DPH

Marco Petrelli (L'Arbre Vert) « Il faudrait un protocole commun à toutes les enseignes pour le retour des commerciaux en magasins »

Distributeurs

Michel Biero (Lidl) "Nous subissons des baisses de fréquentation inédites"

Franchise

Jean-Michel Grunberg (La Grande Récré) : "Le jouet est un produit de grande nécessité"

Distributeurs

Interview d'Enrique Martinez, DG de Fnac Darty : "Nous serons prêts pour le 11 mai"

Distributeurs

[Coronavirus] Gaëlle de la Fosse (Celio): "Seuls six de nos magasins, sur 1400 dans le monde, sont ouverts"

Distributeurs

Hervé Vallat, PDG de Prosol (Grand Frais): "Cette crise légitime notre modèle économique"

Distributeurs

Guillaume Darrasse, directeur général d’Invivo Retail: "On ne pourra pas rester assis sur nos vieux modèles"

Enfant

Mikaël Berthou (Hasbro) : « Nos super-héros, ce sont nos équipes logistiques »

Distributeurs

[Coronavirus] Arnaud Guérin (Cash Express) : « Drive et click & collect vont prendre de l’importance »

Distributeurs

[Coronavirus] Delphine Mathez (Stokomani) : "Que les bailleurs effacent nos loyers le temps de la crise"

Enfant

[Exclu LSA] JouéClub rouvre son service de drive, en mode sans contact

Enfant

Christophe Arnoult (Asmodee) : "Nous décalons la sortie d'un quart de nos nouveaux jeux"

Distributeurs

Michel-Edouard Leclerc, président des centres E. Leclerc : "Mon rôle c’est de garder la cohésion du mouvement"

Magasin de proximité

Alexandre De Palmas, Carrefour Proximité: «On se met en situation pour tenir encore 2 mois dans cette configuration»

Epicerie

[Coronavirus] Eric Le Cerf (Kellogg's): "Nous restons concentrés pour servir nos clients"

E-commerce

[Coronavirus] Quentin Reygrobellet (Birchbox France): "Beaucoup de reports des achats offline sur le online"

Distribution

[Coronavirus] Philippe Pauze (président de Picard) « l’alimentation de proximité sortira par le haut de cette crise »

Distributeurs

Interview de Laurent Blum, DG de Cuisines Schmidt : "Nous courons un marathon à la vitesse d'un sprint"

Epicerie

[Coronavirus] Vincent Michaud (Michaud Apiculteurs): "Nous avons 4 règles : produire, livrer, facturer et préparer l’après-crise"

Distributeurs

[Coronavirus] Romain Roy (Greenweez): "Arrêtons de brandir le spectre de la pénurie"

Distributeurs

Paul Pageau (E.Leclerc Reims) : "L’expérience que nous vivons a le mérite de décloisonner les services"

Enfant

Catherine De Bleeker (Oxybul Eveil et jeux) "Le confinement fait redécouvrir la vraie valeur des choses"

Distributeurs

[Coronavirus] Christophe Mistou (DG Mr.Bricolage) : « Un quart de nos magasins restent ouverts »

Industriels

David Giraudeau, DG de La Mie Câline: "160 de nos 240 points de vente restent ouverts"

E-commerce

Fabien Versavau (PDG Rakuten France): "Nous avions anticipé que l'Europe soit impactée par cette pandémie"

Distributeurs

[Coronavirus] Alain Rabec (DG Kingfisher France) : « Il est primordial de maintenir un lien social et des rituels managériaux avec les équipes »

Distributeurs

[Coronavirus] «Nous sortirons de cette crise par le haut», Etienne Hurez (Boulanger group)

Franchise

[Coronavirus] Bruno Peyroles (Bureau Vallée) : "Les trois quarts de nos magasins sont ouverts"

Distributeurs

Moez-Alexandre Zouari (Franprix / Picard): "Contre le Coronavirus, on se cale sur l’exemple italien"

Epicerie

[Coronavirus] Témoignage du Directeur Général d’Alpina Savoie

Entreprises

[Coronavirus] Pierrick De Ronne (Natexbio) : « Nous avons besoin de l’Etat pour nous rassurer »

Distributeurs

[Coronavirus] « Nous redémarrerons vite et fort » promet le DG de Beaumanoir

Distributeurs

[Coronavirus] Optic 2000 met en place un service minimum

GMS - Centres commerciaux

[Coronavirus] Pourquoi Philippe Journo, président de la Compagnie de Phalsbourg annule les loyers de ses locataires ‘‘non-al’’ [Interview]

Epicerie

[Coronavirus] Témoignage du Président de l'entreprise Segafredo Zanetti France

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

HAMMERWERK ERFT

Agent commercial sur le Nord-Ouest de la France (F/H/X) pour des produits forgés

HAMMERWERK ERFT - 30/11/2022 - CDI - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

ESSENTIEL & DOMICILE

ESSENTIEL & DOMICILE

Une autre vision des services à la personne

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS