Aoste va fermer son usine de Boffres en Ardèche

|

Le groupe de charcuterie argue de la nécessité de regrouper ses activités de tranchage qui seront concentrées sur le site d'Aoste (Isère).  

La rédaction vous conseille

C’est pour « préserver sa compétitivité et donc ses emplois, et continuer à se développer, que le groupe Aoste n'a pas d'autre choix que d'investir pour concentrer ses activités de tranchage et optimiser son organisation logistique » justifie Olivier Maes, directeur général du groupe. Conséquence : la fermeture d'une de ses usines à Boffres (Ardèche), qui emploie 65 personnes, afin de  regrouper ses activités tranchage sur le site d'Aoste (Isère).
Cependant sur les 65 employés de l'usine de salaison ardéchoise Calixte, seuls 35 emplois seront supprimés, les 30 autres étant transférés vers d'autres sites, a assuré le groupe. La date de fermeture annoncée est 1er septembre.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter