Marchés

Apple Watch : des Français pas convaincus par la présentation d’Apple [sondage exclusif]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Interrogés par Toluna en exclusivité pour LSA, les consommateurs français sont très réservés sur l’Apple Watch qu’ils jugent assurément trop chère. Leur intention d'achat a même baissé depuis la keynote...  

A partir de 400 euros et jusqu'à 18 000 euros pour le modèle en or. Le prix de l'Apple Watch est un frein important pour les consommateurs
A partir de 400 euros et jusqu'à 18 000 euros pour le modèle en or. Le prix de l'Apple Watch est un frein important pour les consommateurs

La notoriété est là, pas les intentions d’achats. Voilà ce qui ressort du sondage* réalisé par Toluna pour LSA suite à la présentation ce lundi 9 mars  par Apple de la montre connectée. Une keynote très suivie puisque 53,8% des Français ont entendu parler du prochain lancement de l’Apple Watch, soit une progression de 19 points par rapport au précédent sondage avant la conférence de l’américain.

Des Français au courant donc mais pas emballés par les annonces. En effet, 63,8% aimeraient l’essayer, ce qui représente une baisse de 4 points par rapport à la précédente enquête Toluna LSA. Idem en ce qui concerne les intentions d’achat : seulement 10% des Français se déclarent prêts à l’acheter, soit 4 points de chute par rapport au précédent sondage Toluna LSA avec un prix de base commençant à 350 euros.

Le prix reste un très gros frein

Car depuis Apple a annoncé que les tarifs seraient compris entre à 399 et 449 euros pour l’Apple Watch Sport en aluminium, entre 649 et 1249 euros pour l’Apple Watch en acier et plus de 11.000 euros pour l’Apple Watch Edition en or. 
Trop chère l’Apple Watch ? Le prix trop demeure en tout cas le principal frein à l’achat (cité par 69,1% des personnes rejetant l’Apple Watch), devant le manque d’intérêt perçu par rapport au smartphone/tablette (30,9%) et la non-possession d’iPhone (23,3%). L’autonomie avancée de 18h ne rassure pas (citée par 6,2% des personnes). A noter que les risques d’obsolescence du premier modèle Apple Watch ne sont avancés que par une minorité de personne (5,5%). 

Les fonctionnalités qui intéressent les plus le public restent identiques : le suivi physique et sportif (cité par 40,8% des personnes), les appels téléphoniques (36,6%), les apps (34,4%), les réponses aux messages par commande vocale et réponses pré-écrites (29,2%), l’accès aux fichiers du smartphone (26,6%), les notifications (25,2%), l’heure locale automatique (21%) et le contrôle vocal de la montre (18,8%). Les personnes interrogées sont peu intéressées pour l’instant  par le contrôle de l’iPhone (17,2%), le paiement (17,1%) et l’ouverture de chambre d’hôtel évoquée hier (6,3%).

Moins d'enthousiasme que pour l'iPad

Pour Philippe Guilbert, le directeur général de Toluna, seuls les « fans absolus » d’Apple ont été convaincus. « Grâce à la bonne couverture médiatique de la keynote, plus d’un Français sur deux est au courant du prochain lancement de l’Apple Watch. Mais Tim Cook n’a pas vraiment réussi à apporter de nouveaux arguments sur les fonctionnalités de cette montre connectée depuis la première annonce en septembre 2014. L’intérêt pour essayer l’Apple Watch recule de 4 points comme les intentions d’achats. Ces scores d’intérêt sont bien inférieurs à ceux obtenus par l’iPad v1 quand les prix avaient été rendus publics en mai 2010. Aux tarifs communiqués hier, encore plus élevés en Europe qu’aux Etats-Unis, seuls les fans absolus de la marque sont convaincus. Parmi les consommateurs technophiles ayant déjà une montre connectée, seulement 46% sont prêts à changer pour l’Apple Watch (contre 64% avant la keynote). »


* Le sondage Toluna www.quicksurveys.com  a été réalisé par Internet en France le 10 mars  2015 auprès d’un échantillon de 1506 personnes de 18 ans et plus. Les résultats ont été redressés pour être représentatifs de la population en termes de région, sexe et âge (dispersion des professions).

Carnet des décideurs

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA