Application : Rapidle, le drive des boulangeries (et des autres commerces)

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Conçue par deux Français, Rapidle est une application "food and collect" qui permet de commander en boulangerie et de retirer ensuite ses produits en point de vente sans faire la queue. Un principe qui va être déployé, notamment dans d'autres commerces de proximité, comme les commerces de bouche et les fleuristes et ce dès 2017...

Gratuite pour les consommateurs, l'appli est disponible sur Google Play et l'App Store.
Gratuite pour les consommateurs, l'appli est disponible sur Google Play et l'App Store.© Rapidle

Ne pas perdre de temps dans les files des boulangeries, c'est le principe de Rapidle, une application créée par Steeve Broutin et Yann Browaeys en 2014. L’idée est simple : le consommateur passe une commande à une boulangerie depuis son téléphone mobile, sa tablette ou son ordinateur et vient ensuite retirer ses produits en boutique sans faire la queue. "En moyenne nous passons six mois de nos vies à patienter à la caisse", rappelle-t-on chez Rapidle. D’où la volonté de créer un outil numérique au service des consommateurs afin de retenir les clients potentiellement découragés devant la longueur d'une file d'attente. "Cette idée, nous ne l’avons pas tout à fait inventée, admet Steeve Broutin. Les premiers à y avoir pensé, c’est Darty avec le Click and Collect… Et aujourd’hui, ça leur rapporte 320 millions d’euros par an de chiffre d’affaires supplémentaires !", s’enthousiasme cet ancien directeur commercial en charge de l’amélioration du parcours client dans une grande société de merchandising. Il se lance donc dans ce projet baptisé Rapidle, conçu comme le "drive des boulangeries". "Je me demandais comment les gens pouvaient supporter de faire la queue pendant parfois 20 minutes pour un sandwich, se rappelle-t-il. En tant que client, je voyais des gens qui râlaient, qui entraient dans la file et qui partaient, sans compter ceux qui passaient en jetant un coup d’œil et qui continuaient leur route… Et les vendeuses qui étaient sous pression, stressées".

Ne plus passer à côté de la clientèle pressée

Rapidle propose aux commerçants une application personnalisée de commande en ligne, qui va permettre aux consommateurs de commander sur leur smartphone, ordinateur ou tablette leur repas du midi en formule ou à la carte. Ils vont ainsi indiquer leur heure et date de retrait, puis procéder au paiement. La société fournit également un équipement complet (une imprimante, une tablette et un panneau de signalisation de retrait) pour aider à traiter rapidement et simplement les commandes en boutique. Le client a un compte personnel qui lui permet de connaître les promotions, cumuler des points ou d’autres avantages. Ce compte est activé chez tous les commerçants du réseau Rapidle. Lorsqu’une commande est passée, un double ticket est édité en temps réel, dont l’un est agrafé au sac par le commerçant.

Pour le commerçant, le principal bénéfice est de maximiser son chiffre d'affaires, car il ne perd plus les clients pressés. Il bénéficie d’un accompagnement marketing et commercial exclusif avec de la communication dans la boutique et via le digital. Il profite également d’un service de maintenance, d’hébergement et d’une mise à jour illimitée de son offre contre un abonnement mensuel de 59 euros HT. "Le retour sur investissement est obtenu à partir de un client par jour en boulangerie, poursuit le dirigeant. Pour la restauration et le snacking, il s’obtient dès le premier mois".

4 000 clients inscrits

Destinée aux boulangeries dotées d’une offre de snacking, l’application s’adresse potentiellement à d’autres secteurs d’activité. Si l’offre sandwich, salades, soupe (en hiver) est au cœur du dispositif, d’autres produits, comme les bûches de Noël ou la galette des rois en décembre et janvier, affichent des ventes en hausse de 700% en moyenne avec l’application. A date, le service revendique 4 000 clients inscrits sur les boutiques et 30% des clients actifs d’une boulangerie inscrits en ligne. "Certains de nos clients ont jusqu’à 25 commandes par jour, ce qui peut représenter plus de 10% de leur chiffre d’affaires mensuels", annonce la jeune pousse. Au-delà du gain de chiffres d’affaires, ils sont également intéressés par cette forme de transition numérique portée par l’application de "food and collect". "Pour la plupart des artisans qui veulent marquer leur différence, qui constatent l’évolution des comportements d’achats, qui ne veulent pas louper le train de la digitalisation, soucieux de  répondre à de clients exigeants, connectés et pressés", renchérit le fondateur.

Rapidle espère dès 2017 se déployer sur d’autres types de commerces, et être présent commercialement partout en France. L’ouverture de huit agences régionales est prévue, ainsi que des agences en Belgique, Suisse et Luxembourg. L’application a également vocation à intégrer d’autres fonctionnalités, comme la possibilité de proposer des sandwichs sur-mesure ou encore la suggestion de produits automatiques en fonction du profil ou d’un moment dans la journée. Une fonction de déstockage "dernière minute", pour limiter les pertes et les invendus, est également à l’étude, à l’instar de ce que proposent (déjà) d’autres applications comme OptiMiam ou Too Good To Go.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA