"Apporter de la joie au rayon hygiène papier", Paulo Pereira da Silva, PDG de Renova [Interview]

|

INTERVIEW Renova a choisi la France pour construire sa première usine hors du Portugal. Le spécialiste de l’hygiène papier veut, par ce biais, croître à l’international. Paulo Pereira da Silva revient les raisons de ce choix et les ambitions de la société dans l'Hexagone

Paulo Pereira da Silva, PDG de Renova

LSA - Pourquoi construire une usine en France ?

Paulo Pereira da Silva - Nous cherchions un emplacement central pour mieux desservir le nord de l’Europe et accroître nos capacités de production. La France est notre premier marché après la péninsule Ibérique et nous y nourrissons de grandes ambitions. Nous avons donc acquis des infrastructures à Saint-Yorre, dans l’Allier [un ancien site Candia, NDLR]. L’usine sera opérationnelle début 2016. Tous les produits vendus en France y seront fabriqués. Nous avons commencé la phase de recrutement. Le site emploiera une trentaine de salariés dans un premier temps. C’est notre première usine hors du Portugal. Nous possédons également des bureaux commerciaux dans les pays où nos produits sont écoulés en GMS : France (à Paris), Espagne, Belgique. Via des circuits plus spécialisés, comme des boutiques de design, nous sommes présents dans plus de 70 pays.

LSA - Quelles sont les spécificités de la France ?

P. P.d.S. - Dans l’Hexagone, un groupe suédois est archileader [SCA, NDLR]. C’est un quasi-monopole : en plus de ses marques, il fabrique une bonne partie des MDD. Face à cela, il n’est pas simple d’être le nouvel intervenant. C’est pourquoi nous devons innover en permanence. Certains de nos produits ont ainsi d’abord été développés pour l’Hexagone, qui reste très attaché à l’innovation. 

LSA - Quels sont vos atouts ?

P. P.d.S. - Même si nous sommes un « jeune » acteur en France, la société a commencé à fabriquer des produits en cellulose dans les années 60. Nous sommes d’ailleurs leader du marché au Portugal. Le papier toilette coloré est ce qui nous a fait connaître dans le monde entier. Nous avons développé un savoir-faire unique qui nous permet d’obtenir des couleurs très lumineuses. Nous ne pensions pas, en lançant un papier toilette noir, avoir tant de succès. Mais à côté de cette collection phare, nous proposons de nombreuses références de papier hygiénique, d’essuie-tout, de serviettes et de mouchoirs en papier. Nous essayons d’apporter un peu de joie dans ce rayon hygiène traditionnellement très terne. Nos mouchoirs délivrent, par exemple, des parfums de fruits.

LSA - Quelles sont vos ambitions en France ?

P. P.d.S. - Nous voulons continuer à nous développer en GMS. Nous sommes présents dans toutes les enseignes, mais nous voulons parfaire notre maillage du territoire. Pour ce circuit de distribution, nous avons lancé, l’année dernière, une offre spécifique de papier toilette et d’essuie-tout. Les produits ne sont colorés que sur une seule face, ce qui les rend plus abordables au niveau prix. Et le blanc a un côté rassurant pour le public. Les Français ont vraiment une appétence pour ces produits design. Nous allons d’ailleurs mettre leur créativité à contribution par un jeu sur les réseaux sociaux. Nous leur proposons de dessiner la prochaine collection de papier toilette Renova Design. Les gagnants verront leurs motifs imprimés sur des rouleaux de papier toilette et ils recevront un an de papier toilette. 

Le groupe Renova en chiffres

  • 140 M€ : le chiffre d’affaires du groupe Renova en 2014 
  • 500 : le nombre de salariés du groupe

Source : Renova

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2373

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message