Appsnet, l’application qui connecte les petits commerçants à leurs clients

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Mise au point par une start-up stéphanoise, Appsnet propose aux commerces et services de proximité une application clé en main pour asseoir leur présence sur smartphone. Objectif : rester connecter à leurs clients et ainsi ne plus passer à côté du levier de croissance que représente le m-commerce.

Appsnet
Appsnet© Appsnet

Après deux ans d’expérimentation, l’application Appsnet est opérationnelle depuis janvier 2015. Mise au point par une start-up stéphanoise, elle propose à chaque petit commerçant de disposer de sa propre application mobile. Pour son concepteur, l'’idée est née d’un constat alarmant. "Les petites structures n’intègrent pas le numérique dans leur stratégie pour différentes raisons, déplore Khalid Slimani, fondateur. Parce qu’elles n’en ont pas les moyens, pas le temps, et parce qu’elles sont souvent en sous-effectif". Selon un baromètre publié par Email-Brokers, 81% des entreprises françaises qui ont déposé le bilan en 2013 n’étaient pas présentes sur Internet. "Les  consommateurs se sont eux digitalisés, mais les petites structures n’ont pas pris le tournant salutaire du numérique, parce que les solutions proposées sur le marché n’étaient pas adaptées à leur taille", renchérit Khalid Slimani. Onéreuses, complexes et nécessitant du temps, elles peuvent vite décourager des professionnels mobilisés sur d’autres fronts.

De nombreuses fonctionnalités que n’offre pas un site en responsive design

L’application prend du côté des commerçants la forme d’une interface accessible sur abonnement. "Nous avons imaginé un outil très simple, à la fois en termes d’utilisation et de configuration", détaille Khalid Slimani. Proposée en marque blanche, l’application est personnalisable à l’image du commerce ou du service. "On respecte le logo et l’ensemble de la charte graphique pour coller entièrement à l’identité du commerçant", poursuit le dirigeant. Concrètement, la société fournit à celui-ci une appli clé en main. L’abonnement auquel souscrit le commerçant, qui s’élève à un peu moins de 30 euros mensuels, comprend les frais d’hébergement, de maintenance, de mise à jour et la licence d’utilisation.

Côté client, c’est une application classique avec des fonctionnalités comme l’accès aux informations pratiques (coordonnées, position géographique grâce à la géolocalisation, horaires), aux produits ou services proposés, aux opérations et promotions en cours, à un programme de fidélité. Elle  intègre également a possibilité de laisser des avis certifiés sur un commerçant ou sur un produit et de partager son expérience sur les réseaux sociaux. "Le but est de garder l’utilisateur le plus longtemps possible dans l’intention d’achat", précise Khalid Slimani. Pour satisfaire les demandes immédiates ou la mise en relation directe, l’interface est dotée d’un bouton d’appel téléphonique automatique. Dernière évolution en date, l’application arbore une fonction sécurisée "commande et/ou réservation" permettant notamment aux consommateurs de réserver une table dans un restaurant ou encore commander un bouquet de fleurs à un fleuriste de proximité. De nombreuses fonctionnalités que n’offre pas notamment un site conçu en responsive design.

Un outil de digitalisation de la relation client

Via l’application, le commerçant a accès à son fichier client. Le professionnel peut également fidéliser sa clientèle via l’envoi de SMS ou de notifications push et personnaliser ses offres. Le client peut ainsi rester régulièrement informé de la progression de son compte-fidélité. Appsnet se conçoit donc comme un outil de digitalisation de la relation client… mais à bas coût. "Le prix d’une appli mobile conçue par un professionnel est compris entre 5 000 et 10 000 euros", rappelle Khalid Slimani. Le ROI est mesuré d’une part par le nombre de téléchargements et d’autre part par les ventes liées aux opérations spéciales qui ont été notifiées aux clients. L’application se veut ouverte à tous les secteurs d’activité. "Les consommateurs sont attachés à leurs commerces de proximité, poursuit le dirigeant. Il suffit de créer une passerelle, à l’image de ce que font les grandes enseignes avec des moyens bien plus ambitieux". Pour informer clientèle et prospect de l'existence de son application, les TPE et PME disposent de différents moyens, ici un flyer apposé sur la devanture.

Capitalisant sur un accueil positif du marché, la start-up souhaite resserrer son maillage territorial afin de renforcer sa présence à court et moyen termes dans les grandes villes de France telles que Paris, Lyon, Lille, Marseille, Bordeaux, Nantes ou encore Strasbourg. A date, plus de 2 000 professionnels ont adopté cette solution pour décliner leur activité sur mobile.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA