Après E.Leclerc, Lidl va aussi vendre une baguette à 29 centimes

|

VIDÉO Plus d'une semaine après l'annonce de Michel-Edouard Leclerc de bloquer pendant au moins quatre mois le prix de la baguette à 29 centimes, Michel Biero, directeur exécutif de Lidl France, a annoncé ce jeudi 20 janvier que Lidl allait s'aligner sur E.Leclerc. 

Lidl va aussi proposer une baguette à 29 centimes (photo d'illustration).
Lidl va aussi proposer une baguette à 29 centimes (photo d'illustration). © Pixabay

La guerre autour du prix de la baguette continue. Michel Biero, directeur exécutif de Lidl France, a annoncé ce jeudi 20 janvier dans l’émission Apolline Matin diffusée sur RMC, que Lidl allait s'aligner sur Leclerc et proposer une baguette à 29 centimes. "Quand le leader de la distribution française se positionne sur un prix, sur un produit aussi emblématique que la baguette, même si c'est la baguette d'entrée de gamme, toute la distribution va le suivre", concède-t-il. Une décision prise à contrecœur dans un contexte de hausse des prix des matières premières.

Guerre des prix 

"Pour moi, ce n'est pas très responsable ce qu'il se passe, car c'est alimenter une guerre des prix qui est destructrice de valeurs. Et c'est surtout envoyer un message dramatique à un monde agricole qui est aujourd'hui en grande détresse. Avec la hausse des matières premières, ce n'est pas très très responsable", poursuit le directeur exécutif de Lidl France. 

Dans une interview publiée sur LSA le 17 janvier, Michel Biero avait même envisagé d'augmenter le prix de sa baguette  : "Il y a une semaine, je me suis demandé si je n’allais pas passer la baguette chez Lidl à 39 centimes. Tous les distributeurs français la vendent à 35 centimes d’euros… Sauf Leclerc qui la bloque à 29 centimes et se met à marge zéro. C’est irresponsable d’envoyer un tel signal au monde agricole alors que le gouvernement met en place une loi, Egalim 2.

En annonçant le 11 janvier 2022, également sur le plateau de RMC dans l'émission Apolline Matin, un prix de la baguette bloqué à 29 centimes pour au moins quatre mois, Michel Edouard Leclerc avait déclenché de nombreuses réactions indignées, notamment du monde agricole. Et à présent des distributeurs.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter