Marchés

Après la cave à vin, la Cave à viande

|

La boucherie anglo-saxonne a fait parler d'elle. Puigrenier, une entreprise familiale basée en Auvergne, spécialisée dans l'abattage, la découpe et la transformation de viande de boeuf, s'est inspirée de la segmentation de la boucherie outre-Manche en lançant, en avril, au rayon libre-service chez Monoprix, une nouvelle gamme de viande charolaise : la Cave à viande.

Le principe : offrir aux consommateurs un produit haut de gamme. « La viande, sélectionnée en partenariat avec nos éleveurs répondant à un mode d'élevage traditionnel, est maturée sur os pendant vingt et un jours en chambre froide. Ce processus lui confère une tendreté et un goût particuliers. Ce savoir-faire ancestral était utilisé par les bouchers il y a cinquante ans », explique Charles Lacoste, directeur commercial chez Puigrenier.

 

Un avenir prometteur

L'entreprise familiale, qui travaille depuis plus de quinze ans avec l'enseigne de distribution Monoprix, veut ainsi se démarquer avec la Cave à viande en mettant en avant les produits du terroir et le charolais grâce à une gamme innovante et rupturiste. Cette dernière, présente dans environ 280 magasins Monoprix, compte quatre références (T-bone charolais à l'os, côte de boeuf charolaise à l'os, faux-filet charolais à l'os et filet charolais à l'os).

Le packaging est moderne, avec un emballage en bois qui combine qualité et innovation, tout en respectant le positionnement haut de gamme des produits. Chaque référence est emballée individuellement, sous skin, afin de respecter la qualité. Une innovation vouée à un bel avenir : pour 2012, son chiffre d'affaires devrait se situer aux alentours de 240 000 €, et les volumes pourraient atteindre les 9 tonnes.

EN CHIFFRES

80 M € Le CA prévisionnel 2012

473,4 tonnes Le volume en 2011

9 tonnes Le volume prévisionnel pour la Cave à viande en 2012

Sources : Deloitte, Feef

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter