Après la Grèce, Carrefour se retire de Singapour

|

L’arrivée de Georges Plassat à la tête du numéro deux mondial de la distribution est de nouveau marquée par signal stratégique fort.

Carrefour Singapour

Après avoir annoncé son désengagement de la Grèce, puis d'envisager un retrait de la Turquie, Carrefour vient donc d’annoncer la mise en vente de ses deux magasins à Singapour. "Carrefour Singapour annonce sa décision de fermer ses magasins de Suntec et Plaza Singapura (deux centres commerciaux du centre de la cité-Etat) avant la fin 2012, les perspectives d'expansion et de croissance ne permettant pas de viser une position dominante à moyen et long terme", explique la direction à travers un communiqué.

Singapour n'a jamais décollé
Des rumeurs de vente circulaient déjà en 2010 et Carrefour était présent sur ce territoire depuis 1997, mais n’avait jamais réussi à s’implanter solidement. Ce qui justifie en partie ce retrait, également motivé par le manque "de perspectives d’expansion et de croissance". D'autres retraits pourraient avoir lieu dans les semaines à venir, et les observateurs attendent notamment les décisions qui seront prises sur les marchés importants comme le Brésil et la Chine.

2 commentaires

arturo

28/08/2012 14h54 - arturo

Ce désengagement de Carrefour intervient apres ceux du Japon, Corée, Mexique, Chili, République tchèque, Suisse.et j'en oublie certainement. La déroute continue.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

ail

28/08/2012 11h44 - ail

CARREFOUR s'est bien dégagé de la Grèce, Georges Plassat a effectivement parlé de la Turquie pour un prochain désengagement mais cela n'est pas encore fait !
cdt

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter