Marchés

Après la viande de cheval, scandale à venir dans la viande halal?

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les autorités norvégiennes de contrôle alimentaire vont porter plainte contre un producteur de viande industrielle après la découverte d'importantes quantités de porc dans des produits supposément halal.

Dans le cadre de contrôles effectués après le scandale de la viande de cheval retrouvée dans des plats préparés présentés comme étant du boeuf, le Mattilsyn - l'autorité norvégienne de contrôle alimentaire - dit avoir détecté du porc, dans une proportion comprise entre 5 et 30%, dans de la viande halal commercialisée auprès des vendeurs de kebabs.

"Nous allons porter plainte contre le producteur", le groupe norvégien Kuraas, a indiqué Catherine Signe Svindland, conseillère auprès du Mattilsyn. Dans un produit halal, il ne devrait pas y avoir de porc du tout et quand on trouve de telles quantités de porc, on ne croit pas à un accident mais à une fraude".

Le groupe incriminé s'est défendu de toute malversation visant à tromper la clientèle. "Nous achetons d'énormes quantités de viande halal et nous pouvons montrer des factures qui correspondent à ce que nous avons acheté et vendu", a déclaré le responsable du marketing, Kenneth Kuraas, à l'agence NTB. Que de la viande de porc ait atterri dans ces produits est dû tout simplement à une défaillance des routines". Kenneth Kuraas a expliqué qu'il pourrait s'agir d'une erreur d'étiquetage.

Lettre d'excuse

La consommation de porc étant proscrite par l'islam, le groupe Kuraas a envoyé une lettre d'excuses au Conseil islamique, une organisation représentant les musulmans en Norvège.

Après la détection le mois dernier de viande de cheval dans des produits étiquetés "boeuf", de nombreuses affaires similaires ont éclos en Europe. Jeudi, les autorités britanniques ont également annoncé avoir détecté de l'ADN de porc au menu dans des saucisses halal au poulet au menu d'écoles et de crèches londoniennes.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA