Après Myfab et Made.com, Ning Li crée un pure player de la beauté

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le fondateur de Made.com a créé une marque beauté naturelle vendue uniquement via son site internet (typology.com). Ning Li a levé 10 millions de dollars afin de lancer une centaine de produits dans l'année.

Ning Li

La rédaction vous conseille

Lancer une centaine de produits cosmétiques d’ici la fin de l’année. C’est ce qu’ambitionne Ning Li avec sa marque Typology. Si le jeune entrepreneur n’est pas encore connu dans le monde de la beauté, il est déjà à l’origine de deux sociétés qui ont connu un certain succès dans le monde du e-commerce dans le digital. A peine sorti d’HEC, il a d’abord créé avec trois associés le site de ventes événementielles Myfab  qui sera revendu en 2009 à PPR (devenu Kering). Il part ensuite à Londres où il créé Made.com, marque de mobilier et de décoration à prix accessible vendue en ligne. Aujourd’hui Made.com emploie quelque 500 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires 200 millions d’euros en 2018 en progression de 37%. « J’ai dirigé Made.com pendant 7 ans avant de confier les rênes à mon directeur général, Philippe Chainieux et de prendre du recul par rapport à l’opérationnel », explique Ning Li. Mais quand on est entrepreneur dans l’âme, on continue à imaginer de nouveaux projets.

Pourquoi la beauté ? « Avec la naissance de ma fille, qui a aujourd’hui 16 mois, je me suis intéressé à la composition des produits notamment cosmétiques et me suis aperçu que tout n’était pas transparent, déplore Ning Li. J’ai commencé en janvier 2018 à imaginer une marque naturelle, transparente, éthique et en mars dernier, nous avons intégré Station F. » Ning Li applique les recettes qui ont fait le succès de Made.com. « Internaliser de ce que l’on peut faire et éviter les intermédiaires afin de minimiser les coûts et proposer  un excellent rapport qualité-prix », cite Ning Li. Et cela passe aussi par la vente directe grâce à un site e-commerce (typology.com). Selon Kantar Worlpanel, l’e-commerce représente moins de 9% du chiffre d’affaires de l’hygiène-beauté en France. « La France est LE pays de la beauté mais elle est très en retard en termes d’e-commerce », constate Ning Li. Le frein souvent mis en avant pour expliquer ce retard est le besoin des consommateurs d’essayer les cosmétiques. « C’est aussi ce que l’on m’a dit dans le meuble, que les consommateurs n’achèteraient pas de canapé à 1000 euros sans l’avoir vu et pourtant Made.com est un succès. L’important est que les ventes e-commerce progressent et que de plus en plus de personnes achètent des cosmétiques en ligne. Les jeunes générations n’ont pas de problème à acheter des produits de beauté sur internet, constate Ning Li. Le tout est de leur proposer une offre qui corresponde aux attentes actuelles des consommateurs : des produits sains, naturels, éthiques, non testés sur les animaux… »

Le site typology.com a été officiellement lancé la semaine dernière.Les produits Typology sont fabriqués en France. Deux lignes sont pour l’instant commercialisées. La première Raw propose des ingrédients bruts pour créer soi-même ses cosmétiques. La deuxième Lab se compose de sérums aux actifs très concentrés. La troisième Ten va arriver dans les prochaines semaines. « Comme son nom l’indique, ses formules ne contiendront pas plus de 10 ingrédients. Plus généralement, on évite le superflu comme les parfums. D’ici la fin de l’année, nous lancerons dix gammes soit une centaine de produits », annonce Ning Li. Un plan très important qui nécessite des fonds. « Nous avons levé 10 millions de dollars pour cela. Cela va nous permettre aussi de recruter des spécialistes des produits pour développer notre offre et des spécialistes du digital pour développer notre site. Actuellement, nous sommes 12. Nous serons une quarantaine d’ici la fin de l’année », confie Ning Li. Et le jeune entrepreneur n’a pas l’intention d’en rester là : « Ma société a pour vocation de développer d’autres marques que Typology ». Mais chaque chose en son temps. Pour l’instant, la priorité est le développement de Typology sur le marché français et dans un second temps à l’international. « Notre objectif est de changer radicalement les codes de l'industrie de la beauté », prévient Ning Li. Et pour cela, le digital est un outil formidable selon le dirigeant. « Nous avons un contact direct avec les consommateurs, ce qui nous permet de bien les connaître, de savoir quels produits leur plaisent ou non et d'adapter rapidement notre offre eh conséquence», rappelle Ning Li. En région parisienne, pour une commande passée avant 14h, Typology est capable de livrer le soir-même. Pour le reste de la France, les livraisons se font en 24 ou 48h.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA