Après Spotify, Deezer et Apple, Leclerc se lance dans le streaming musical payant avec "Réglo Musique"

|

Le distributeur propose depuis le 16 juillet un service de streaming musical illimité pour téléphones et tablettes via une application. Baptisé "Réglo musique", il est facturé 9,99 euros par mois.

Pour 9,99 euros par mois (avec une réduction temporaire pour les porteurs de carte de fidélité E.Leclerc), Réglo Musique permettra d'écouter un nombre illimité de morceaux.
Pour 9,99 euros par mois (avec une réduction temporaire pour les porteurs de carte de fidélité E.Leclerc), Réglo Musique permettra d'écouter un nombre illimité de morceaux.

Voilà un nouvel arrivant dans l’écoute de musique en streaming. Et cette fois ce n’est pas un pure player ou un spécialiste de la high tech : c’est le distributeur Leclerc qui s’empare du sujet, avec la création d’une application au nom de Réglo Mobile (disponible ici). Le principe de cette dernière est similaire (dans le fonctionnement et dans le prix) au modèle que proposent déjà d’autres entreprises comme Deezer, Spotify, et Apple Music.

Pour 9,99 euros par mois, "cette offre développée en collaboration avec la société Snowite propose à ses utilisateurs un catalogue de plusieurs millions de titres via une application disponible sur mobile et tablette (iOS et Android). De Muse à Nekfeu, de ACDC à Louanne, de Melody Gardot à Leonard Bernstein, Réglo Musique s’adresse aux amateurs comme aux puristes grâce à un contenu éclectique" a précisé Leclerc lors du lancement.

Chaque abonné pourra utiliser ce service sur 3 terminaux différents, et les possesseurs d’une carte de fidélité Leclerc bénéficieront de 4 euros de réduction par mois (crédités en Ticket E.Leclerc) jusqu’à la fin décembre, ce qui ramenera le prix à 5,99 euros pour l’offre Soloà 9,99 euros par mois. Une offre Duo est également proposée à 14,99 euros par mois pour 2 comptes individuels avec possibilité de connecter le service  sur 3 terminaux différents pour chaque compte.

2,5 millions d'abonnés au streaming musical avant l'arrivée de Leclerc

Réglo Musique, qui reprend en partie le nom de l’offre de téléphonie à petit prix de Leclerc "Réglo mobile" est disponible hors connexion, pour rendre l’écoute de ses playlists possible partout, même sans réseau. Leclerc arrive sur un créneau porteur, mais déjà préempté par plusieurs grands noms. Selon Pascal Nègre, président de la Société civile des producteurs phonographiques (SCPP), la France compte de "2,5 à 2,6 millions" de personnes abonnées à un service de streaming payant. Les revenus générés représentent désormais "20%" du chiffre d'affaires du secteur en France.

Celui qui est aussi le pdg d'Universal France plaide pour la généralisation des formules avec abonnement payant, et estime que l'objectif des producteurs est d'atteindre les 3 millions d'abonnés à la fin de l'année. Un chiffre qui bénéficiera -peut-être- de l’apport de Leclerc.

1 commentaire

Françoise Delsaux (Arpege Music Software Development)

26/07/2015 18h00 - Françoise Delsaux (Arpege Music Software Development)

Merci pour ce partage, l'information est passée inaperçue dans le domaine de l'industrie musicale, focalisée sur Apple ces dernières semaines.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message