Arcimbo, le nouveau concept frais d'Auchan

Dossier L'enseigne de la famille Mulliez teste un format spécialiste des produits frais associé à un drive, à Villeparisis. Le but étant de profiter de ses flux pour pallier les faibles ventes de ces produits par les drives.

Grâce à sa verrière de façade, le magasin profite largement d’un éclairage en lumière naturelle.
Grâce à sa verrière de façade, le magasin profite largement d’un éclairage en lumière naturelle.

C'est l'événement de ce début d'année pour Auchan, l'enseigne de la famille Mulliez. Depuis le 27 février, le nouveau concept Arcimbo est en cours de test à Villeparisis, dans la banlieue est de Paris. L'idée ? Un magasin de produits frais, des fruits et légumes à la boucherie, en passant par la crémerie, installé à deux pas d'un Auchan Drive.

La première surprise d'Arcimbo vient de son aspect général. Avec sa verrière de façade, ses grands étals de fruits et ses gondoles basses, le magasin donne une impression d'espace agréable. Les clients peuvent le survoler d'un coup d'oeil depuis la porte d'entrée. L'abondance de lumière naturelle, associée aux murs lambrissés, casse avec les codes habituels des grandes surfaces. L'espace consacré aux légumes y est pour beaucoup. Six grands étals présentent dès l'entrée de nombreuses variétés de pommes, de poires, d'agrumes, de légumes, de fruits exotiques, etc. Le souci esthétique est une priorité. « Nous trions en permanence les fruits et légumes pour retirer ceux dont l'aspect s'est détérioré », explique une vendeuse, geste à l'appui avec un piment légèrement fripé qui finira à la poubelle.

1 330 m2

La surface totale du magasin, dont 375 m2 pour les fruits et légumes.

3

Le nombre des substances interdites en rayon : aspartame, huile de palme et huile hydrogénée. Arcimbo ne vend donc ni Nutella, ni Coca-Cola.

Beau, bon et bienveillant

En plus d'être beau, Arcimbo se revendique « bon et bienveillant », comme l'indique le prospectus spécial ouverture. « Nous ne vendons pas de produits contenant de l'aspartame, de l'huile de palme ou de l'huile hydrogénée, assure un vendeur. Vous ne trouverez pas de Coca-Cola ou de Nutella chez Arcimbo. » Un exercice dans l'air du temps, mais compliqué dans l'exécution. Lors de notre visite, une cliente a voulu savoir si une « huile végétale » parmi les ingrédients de la pâte à tartiner Real Chocolat était de l'huile de palme. Branle-bas de combat ! Personne n'avait la réponse... Aussi, Arcimbo se vante sur un panneau de ne pas vendre de fraises hors saison. Soit, pourtant, les agrumes viennent bien de pays ensoleillés, et les fruits exotiques du monde entier.

Le positionnement assez haut de gamme d'Arcimbo est une surprise. À gauche de l'entrée, l'espace snacking fait la part belle aux produits Michel et Augustin, aux légumes marinés, aux salades élaborées, aux thés aromatisés... Au rayon épicerie, un bon tiers de la surface de vente, les marques Bonne Maman ou St Michel profitent d'une largeur de gamme rare dans la distribution. Côté féculents, certains paquets de riz spéciaux dépassent tout même les 5 €...

Épicerie

Arcimbo était attendu sur le frais, pourtant, il consacre une large surface à l'épicerie LS. L'assortiment tend clairement vers le haut de gamme, avec des paquets de riz spéciaux qui dépassent les 5 €. Sur les biscuits, des marques telles Bonne Maman ou St Michel ont rarement eu autant de place pour s'exprimer ! Tout comme les confitures Lucien Georgelin.

Vrac

Près de l'entrée, le mur est recouvert de toutes sortes de distributeurs à produits en vrac. Pâtes, riz, fruits secs, pépites de chocolat, thé... L'aspect général est amusant. Un vendeur reste à proximité afin de répondre aux clients. Sur simple demande, il peut moudre le café en grains. Une bonne idée pour animer le point de vente.

Des vendeurs aux petits soins

Pourtant, Arcimbo ne s'est pas coupé de ses racines Auchan. La sélection est plutôt premium, mais les prix affichés restent compétitifs, comme ces carottes des sables du Mont-Saint-Michel à 1 € le kilo. Quant aux produits estampillés Auchan, ils sont rares, mais pas totalement absents, comme pour le beurre, le saumon fumé, ou la viande.

Enfin, Arcimbo a choisi ses vendeurs avec soin. À plusieurs reprises, nous les avons vus prodiguer des conseils culinaires aux clients, en fonction de leurs besoins, et de leurs goûts, quitte à faire tester la marchandise. Reste à savoir si cela restera valable dans six mois, aux heures de pointe.

Boissons

Sans doute la déception du magasin, à cause d'un assortiment vraiment trop réduit. S'il n'y a pas de soda à l'aspartame - la substance est ici bannie -, il n'y a pas non plus de 100 % pur sucre. La sélection de bières mélange des références belges « tradis » et des japonaises, mais des plus industrielles. Quant au rayon vins, il a opté pour un classement des bouteilles par prix qui cadre mal avec l'esprit premium du magasin.

Fruits et légumes

La grande réussite du magasin, sans conteste. Le souci esthétique apporté à leur présentation est remarquable, que ce soit sur les étals ou la halle réfrigérée. La variété est au rendez-vous, avec une impressionnante sélection de fruits exotiques. Revers de la médaille, les employés trient en permanence les étals pour jeter ceux dont l'apparence se détériore. Pour la chasse au gaspillage, on repassera...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2265

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous