Marchés

Arnaud Montebourg chez Fralib à Marseille

|

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, doit se rendre dans la journée dans l’usine Fralib-Lipton, à Gémenos, près de Marseille, qui doit fermer et que les salariés doivent quitter, sur décision de justice, le 1er juin. Sa visite coïncide avec l’annonce hier par le président des communautés de communes de Marseille, Eugène Caselli, d’exercer un droit de préemption sur le site, invoquant, dans un communiqué, "une situation de blocage total de la part d'Unilever, et sa volonté de vendre le terrain ainsi que l'outil d'exploitation apparaît comme l'intention affichée de se débarrasser du problème". Or, apparemment, Unilever n’est pas propriétaire du site, mais seulement locataire, et l’immobilière qui le détient souhaite le vente à un fabricant de chips, Sibell, qui emploierait 55 personnes sur les 103 salariés. Arnaud Montebourg a indiqué sur France 2 son intention d’ouvrir "une discussion ferme" avec les dirigeants du groupe Unilever "pour maintenir l’outil de travail en France" et annonce venir avec des propositions.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter