Arts de la table : Geneviève Lethu en redressement judiciaire

|

Décidément, 2013 n’est pas une bonne année pour les enseignes non-alimentaire. Le spécialiste des arts de la table, Geneviève Lethu , a été placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de La Rochelle, victime d'une consommation "très en retrait sur les produit de moyenne gamme", d’après son PDG, Edmond Kassapian.

Arts de la table de Geneviève Lethu

Le tribunal a statué le 3 décembre à la demande de l'entreprise, précise dans un communiqué le dirigeant, confirmant une information du monde.fr. Il précise que "cette procédure ne concerne que la société" mère, qui emploie 25 personnes, dont la quasi-totalité à Périgny, près de La Rochelle, et non ses 73 points de vente en France et dans le monde ou sa plateforme d'approvisionnement de Parthenay (Deux-Sèvres).

 

Geneviève Lethu SAS avait déjà bénéficié d'une procédure de sauvegarde en 2010 après qu'un actionnaire eut demandé le remboursement de 3,5 millions d'euros, rappelle le dirigeant dans son communiqué.

 

Fondée en 1972 par Geneviève Lethu, la société, qui avait rapatrier en 2009 de la Chine vers la France la majorité de sa production, dégage un chiffre d'affaires de 3 à 4 millions d'euros, selon Edmond Kassapian. Lorsque Mme Lethu a vendu son enseigne, en 1997, la marque comptait près de 180 magasins, dans l'Hexagone et dans le monde.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter