Marchés

Asmodée, l'éditeur de jeux qui monte, monte...

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Coup double ! A quelques jours d'intervalle, le groupe français de jeux et de jouets Asmodée a annoncé avoir racheté l'éditeur de jeu italien Asterion puis le rapprochement de l'éditeur belge Pearl Games avec ses studios de création. Le démon du jeu, qui a donné son nom au groupe, a décidément le vent en poupe !

Début mars, le groupe de jeux et de jouets Asmodée a annoncé le rachat de l'éditeur de jeux italien Asterion, et l'arrivée dans ses studios de l'éditeur belge Pearl Games.
Début mars, le groupe de jeux et de jouets Asmodée a annoncé le rachat de l'éditeur de jeux italien Asterion, et l'arrivée dans ses studios de l'éditeur belge Pearl Games.© Asmodée

Dynamique, le groupe Asmodée ! Après avoir ravi à Hasbro le leadership sur le marché français des jeux de société avec 24,2% des ventes en valeur en 2014, l'éditeur français de Dobble, Jungle Speed et autres Time's Up, continue sur sa lancée : le 5 mars 2015, il annonçait ainsi avoir racheté l'éditeur de jeu italien Asterion. Le 9 mars, il annonçait que l'éditeur belge Pearl Games rejoignait les studios Asmodée. Rien ne semble résister au célèbre démon du jeu qui a donné son nom au groupe !

Originalité et proximité

Les raisons de ce succès ? "Asmodée réussit car il innove avec des nouveaux jeux originaux et grâce à sa proximité avec ses clients, les ludothèques et les enseignes : pour faire connaître un jeu, rien de tel que de le démontrer en magasin ou de le faire essayer aux consommateurs", résume Franck Mathais, directeur du département consommation de la Grande Récré. Le modèle fait aujourd'hui figure de véritable cas d'école tant il est difficile d'émerger sur le marché français dominé par les grandes marques et les jeux "classiques", à l'instar du Monopoly vendu, année après année, à plus de 500 000 exemplaires par an en France. 

Diversification aussi dans le jouet

Egalement distributeur en France des indémodables cartes Pokemon, Asmodée a, depuis fin 2013, initié une diversification dans le jouet avec la création d'une filiale dédiée, Kanaï Kids, à qui l'on doit notamment la diffusion en France des bracelets Cra-Z-Loom, gros phénomène de mode de l'été 2014, ainsi que des animaux interactifs Little Live Pets. Le groupe a également repris, début janvier 2015, la distribution en France des jouets Canal Toys, dont on attend beaucoup du jeu Selfie Booth qui permet de se prendre en photo avec des accessoires rigolos (chapeau, lunettes, moustaches...).

Autant d'activités que le groupe est en train de structurer, comme en témoigne le récent recrutement de Sandrine Ridoux, ex d'Orangina-Schweppes, au poste de directrice du marketing et de la communication. A n'en pas douter, Asmodée n'a probablement pas fini de nous étonner !

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA