Asmodée rebat les cartesdu marché du jeu

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Damant le pion à Hasbro, Asmodée est passé l’an dernier numéro un du marché du jeu en France. Et l’éditeur français, qui fête cette année les 20 ans de son jeu phare « Jungle Speed », entend bien conserver la main sur les ventes.

sous le signe de Jungle Speed Pour les 20 ans de « Jungle Speed », présenté ici par Nicolas Benoist, directeur marketing, Asmodée a lancé une chasse au trésor grandeur réelle : grâce à des indices sur internet, les joueurs doivent dénicher un « totem d’or » d’une valeur de 20 000 €, enterré quelque part en France.
sous le signe de Jungle Speed Pour les 20 ans de « Jungle Speed », présenté ici par Nicolas Benoist, directeur marketing, Asmodée a lancé une chasse au trésor grandeur réelle : grâce à des indices sur internet, les joueurs doivent dénicher un « totem d’or » d’une valeur de 20 000 €, enterré quelque part en France.© photos dr

«Depuis deux ans, nous étions leaders sur le permanent mais la courbe s’inversait en fin d’année au profit d’Hasbro, toujours fort à Noël. L’an dernier, pour la première fois, nous avons conservé la première place avec 12 millions d’euros d’avance sur Hasbro », calcule Nicolas Benoist, directeur du marketing d’Asmodée. En 2013, l’éditeur français a ainsi vu sa part en volume passer de 18 à 24,5% sur le segment des jeux. Une prouesse sur un marché du jeu et du jouet en petite forme l’an dernier (+ 0, 7% en valeur et - 2% en volume, selon NPD).

« Nous avons enregistré une croissance de 35% en 2013, affirme Nicolas Benoist. Ce qui nous place parmi les rares acteurs du secteur à avoir progressé l’an dernier, à l’instar de Lego et de VTech. » Les raisons de la santé d’Asmodée Bien sûr, l’éditeur profite encore et toujours de l’effet Pokémon, dont il distribue les cartes en France. « Cette activité représente entre 30 et 40% de nos ventes », confirme le directeur marketing. Et l’arrivée récente de la nouvelle collection Pokémon XY devrait poursuivre cette tendance. Mais c’est surtout en dehors de cette activité qu’Asmodée avance, année après année, ses pions. Sa spécialité Les « jeux d’ambiance » ou « party games ». Ce format a véritablement dépoussiéré le marché du jeu avec des parties cour­tes (moins de quinze minutes) et rythmées et permis de déscotcher ados et jeunes adultes de leurs consoles et écrans !

Des atouts maîtres

Il y en a pour tous les goûts et tous les âges : Jungle Speed bien sûr, mais aussi Dobble, Times’Up !, Timeline, Trap’Tartine, Hôtel ou encore le tout nouveau Tic Talk. « Ce jeu sera le Dobble du futur », prédit Nicolas Benoist. Sachant qu’Asmodée a facturé l’an dernier 750 000 exemplaires de Dobble, jeu le plus vendu dans l’Hexago­ne, l’éditeur affiche de fortes ambitions pour Tic Talk… tout en restant fidèle à sa stratégie progressive de lancement. « La première année, il y a quatre ans, nous avions écoulé 40 000 exemplaires de Dobble sans pub ni distribution élargie, le jeu n’étant disponible que chez les ultra-spécialistes », se souvient Nicolas Benoist. Rebelote pour Tic Talk, lancé en début d’année dans 150 magasins seulement. Objectif : l’installer auprès des joueurs avertis avant d’ouvrir sa diffusion aux grands spécialis­tes et enseignes alimentaires avec soutien publicitaire, comme ce fut le cas pour Dobble, arrivé seulement à la rentrée 2013 en GSA et en télé. En attendant l’envol de Tic Talk, Asmodée revisite Jungle Speed dont il fête les 20 ans en grande pompe avec une forte présence TV et diverses animations dont une chasse au trésor géante. De quoi se prendre défini­tivement au jeu !

Les clés du succès

Un format de jeu moderne

Lancé il y a vingt ans, Jungle Speed a dépoussiéré le marché du jeu avec des parties courtes, rythmées pour séduire ados et jeunes adultes.

Une recette de lancement rodée

Pour son jeu Tic Talk, Asmodée s’appuie sur une diffusion d’abord restreinte qui s’élargit peu à peu, avec communication en télévision.

L’aubainedes Pokémon

Revenus en force après la chute des Beyblade,les Pokémon totalisent plus de 30% de l’activité d’Asmodée, qui distribue les cartes en France.

24,5 %

La part de marché d’Asmodée en volume sur la catégorie des jeux (cartes Pokémon incluses) en 2013 en France, + 6, 5 points versus 2012

Source : Asmodée

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2320

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA