Asos rappelle une ceinture radioactive

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Après les lasagnes de bœuf à la viande de cheval, les chaussettes chinoises empoisonneuses, voici les ceintures radioactives. C’est le site d’e-commerce de vêtements et d'accessoires de mode Asos qui est victime de cette affaire, détectée par les douaniers américains.

Asos ceinture radioactive

Le lot de ceintures rappelé par Asos vient d’Inde, elles comportent des clous métalliques et ont été contrôlées positives au Cobalt 60. Le site Internet précise que 50 de ces ceintures ont été vendues dans 15 pays différents et qu’elles devenaient dangereuses pour la santé humaine après les avoir porté au moins 500 heures.

"Risque faible"

Un porte-parole d’Asos précise que le risque est "faible", et affirme avoir pris toutes les précautions nécessaires: "L'avantage, en étant un site de vente en ligne, c'est qu'il a été très facile de contacter les personnes qui avaient commandé les ceintures pour qu'elles les renvoient, beaucoup plus facile que si elles avaient été vendues en magasin."

Un problème fréquent

Le site de vente en ligne explique que ce type d’incident "est assez fréquent en Inde et en Extrême-Orient, qui sont de grands consommateurs de ferraille. Pendant le processus de raffinage de ces métaux, les sources radioactives orphelines sont parfois accidentellement fondues en même temps".

Asos a été lancé en 2000, le site compte Michelle Obama parmi ses clientes prestigieuses et a réalisé un bénéfice de 30 millions d’euros entre septembre 2012 et février 2013,

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA