Assises de la consommation: «Nous assistons à une révolution»

|

Les Assises de la consommation se tiendront le 20 avril 2016. Christian Le Bret, organisateur de cette manifestation, gérant associé de CLB France et conseiller du Commerce Extérieur de la France, explique à LSA les objectifs de cet évènement.  

Pour Christian Le Bret, «le modèle, qui a conduit à l’hyperconsommation de biens, de services, d’expériences, etc., semble avoir atteint ses limites ».
Pour Christian Le Bret, «le modèle, qui a conduit à l’hyperconsommation de biens, de services, d’expériences, etc., semble avoir atteint ses limites ».

Pourquoi organisez-vous les Assises de la consommation qui se tiendront le 20 avril 2016 à Paris?

Depuis le milieu du 20ème siècle, nous ne consommons plus par besoin mais pour satisfaire des envies. Ce qui nous pousse à consommer toujours plus. Mais ce modèle, qui a conduit à l’hyperconsommation de biens, de services, d’expériences, etc., semble avoir atteint ses limites. La consommation comme une finalité semble conduire à une impasse. Nous assistons à une révolution de la consommation tant sur le plan économique (avec des arbitrages (la réduction du pouvoir d’achat pousse le consommateur à faire des arbitrages) que technologiques (le numérique bouleverse tout) et social (les consommateurs ont davantage des réflexes de consommation individualistes que d’appartenance sociale).

Dans ces conditions, où va la consommation ?

C’est pour interroger toutes les composantes de ces nouvelles façons de consommer que j’ai décidé d’en faire le thème de ces 3èmes Assises de la Consommation. Celles-ci ont pour but d’ouvrir la voie à la réflexion et aux propositions. A l’issue de cette matinée, un Livre blanc sera publié et largement diffusé. Après une introduction de Jean-Marc Liduena (Deloitte), qui présentera ses perspectives de la consommation à cinq ans, Robert Rochefort (député européen et sociologue), sera notre grand témoin. Il tracera les grandes lignes de fracture de la consommation. Puis nous aurons quatre focus sous forme de table ronde. Le premier concernera l’avenir de la consommation. Quatre intervenants dont Jérôme Bédier, directeur général délégué et secrétaire général du groupe Carrefour). Le deuxième concernera la place du commerce dans la ville avec l’intervention de Jacques Creyssel, délégué général de la FCD. La troisième table ronde portera sur la nouvelle donne du «phygital» et de la porosité des frontières entre virtuel et réel. De nouvelles façons de consommer et de vendre apparaissent. Olivier Badot (doyen à la recherche de l’Escp) nous exposera deux modèles révolutionnaires de commerce agile avec les exemples de Philadelphie et de Shanghaï. La dernière table ronde portera sur l’épineuse et très actuelle question de l’économie des plateformes (la fameuse «ubérisation»). Qui tiendra les rênes de l’économie de demain et à quel prix? Gilles Babinet (digital champion) nous parlera des «big data» comme énergie motrice de la nouvelle révolution globale en cours. François Attali, psychanalyste et directeur marketing stratégique chez Terrena, conclura ces troisièmes Assises en interrogeant la question du désir dans la consommation.

Propos recueillis par Yves Puget

 

A savoir

Horaires : de 8h30 à 13h, à Paris

Animation des débats :Philippe Bloch, entrepreneur, auteur et animateur .

Lieu : Deloitte, Amphithéâtre, 136, avenue Charles de Gaulle, 92200 Neuilly sur Seine

Pour en savoir plus : http://assisesconso.org

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter