26 / 27

Assurer la survie du pays : la chaîne logistique est un maillon indispensable [Tribune]

|

DossierTRIBUNE D'EXPERTS A l’heure où le corps médical est inquiet et en colère face à la pénurie de masques, le sujet de l’approvisionnement met de façon évidente en lumière le caractère tout aussi vital de la logistique. Regards croisés de Solenn Laplanche et Sarah Azria de Square.

Solenn Laplanche et Sarah Azria de Square
Solenn Laplanche et Sarah Azria de Square© DR

Alors que le monde entier affiche son soutien aux personnels soignants, en applaudissant en coeur à 20h à la fenêtre ou encore sur les réseaux sociaux, d’autres acteurs moins visibles restent tout autant mobilisés afin d’assurer la survie du pays.
Aussi, quand Emmanuel Macron assure dans son allocution du 16 mars 2020 que « des masques seront livrés dans les pharmacies dès demain soir », c’est bien du maillon logistique dont il est question. A l’heure où le corps médical est inquiet et en colère face à la pénurie de masques, le sujet de l’approvisionnement met de façon évidente en lumière le caractère tout aussi vital de la logistique.

Des héros tout terrain

Logisticiens, transporteurs, caristes, distributeurs, responsable d’entrepôts ou de magasins d’agro-alimentaire sont autant d’acteurs à pied d’oeuvre. Si leur environnement est différent des couloirs d’hôpitaux, qu’ils ont troqué les blouses blanches pour des tenues adéquates, ils n’en demeurent pas moins extrêmement mobilisés sur le terrain afin d’assurer la continuité de l’activité économique du pays et de facto sa survie.

Confinée chez elle, la France poursuit sa ruée frénétique vers les magasins afin de constituer des stocks. Un moyen défensif, séquelle inconsciente des périodes de rationnement passées, au moment où le Chef de l’Etat annonce « Nous sommes en guerre ».
En témoignent des chiffres improbables : Thierry Cotillard, président d’Intermarché, annonçait à la radio qu’en prévision de l’annonce de confinement, le groupe avait « réalisé à 17h le chiffre d’affaires d’une journée de Noël ».

Et pourtant les grands distributeurs français, à l’instar d’Intermarché ou de E.Leclerc, n’ont pas cessé de communiquer : il n’y aura pas de pénurie alimentaire. Plus que jamais, ces héros tout terrain sont mobilisés pour nourrir les 67 millions de bouches dont 20 millions supplémentaires dues à la fermeture des restaurants samedi dernier et de la restauration collective qui a suivi.

Alors comment assurer avec certitude la continuité de la chaîne ? Quelles mesures sont mises en place pour qu’aucun maillon ne se casse ?

S’adapter, communiquer, protéger

Les responsables Supply Chain, les responsables des opérations ou encore les responsables logistiques sont indispensables. Cette tension de la chaîne logistique, conséquence de comportements inhabituels, requiert une coordination et un pilotage global et précis. Leur rôle est d’orchestrer et de permettre les plans de continuité en prenant en compte l’ensemble des contraintes sanitaires, de production ou encore humaines.

Le gouvernement a annoncé la mise en oeuvre de mesures spécifiques permettant l’amélioration de la fluidité des approvisionnements. Pour les entreprises logistiques, notamment celles qui assurent le maintien des approvisionnements aux magasins alimentaires, un arrêté a été publié autorisant le travail le dimanche et la nuit. Les heures supplémentaires ont elles aussi été déplafonnées.
En parallèle, le secrétaire chargé des Transports annonce que des mesures sanitaires à destination du personnel sont mises en place dans un souci de protection et de continuité de l’activité.

Dans les supermarchés, les employés de caisses sont de plus en plus équipés de casques dotés de visières et des marquages au sol sont effectués pour respecter les distances de sécurité – assurant ainsi l’ouverture des magasins.
Plus que jamais sur le pont, des centaines de milliers d’employés sont mobilisés au sein des enseignes afin d’assurer la continuité de service dans les magasins, les drives, ou encore pour la vente à distance. Une cellule de crise a été mise en place. L’intégralité des magasins, des entrepôts, des fournisseurs sont consultés en permanence car même si les stocks et les capacités d’approvisionnement suffisent largement, la consultation en permanence des prestataires logistiques est nécessaire pour qu’aucun maillon de la chaîne ne se casse. Du côté des transporteurs, si l’un d’entre eux ne peut assurer une liaison, il faut que l’entrepôt ait l’information rapidement afin de limiter les risques de rupture de stock en magasin.

Les acteurs de la santé, sont aussi sur le pied de guerre. Pour faire face à une demande qui explose, les chaines logistiques se mobilisent. Placée sous le contrôle du ministère de la Santé, l’Unité Etablissement Pharmaceutique, au sein de Santé Publique France, occupe une fonction logistique vitale et apporte une réponse rapide en cas de crise sanitaire. Cette unité gère, pour le compte de l’Etat, le stock stratégique de médicaments et de produits de santé. Elle a trois fonctions : l’acquisition, le stockage et l’organisation de la distribution des produits prévus par les plans nationaux de réponse aux menaces sanitaires. Les 38 000 palettes de stock, composées de médicaments, de dispositifs médicaux, de petit matériel ou encore de consommables, sont réparties sur des plateformes de stockage sur l’ensemble du territoire.
Et si le matériel venait inévitablement à manquer, certains industriels se sont engagés à produire 24 heures sur 24 si nécessaire. D’autres, à l’instar de Löwenstein Medical France, fabriquant d’appareil pour assistance respiratoire, ont doublé leur capacité de production depuis plusieurs mois, permettant de répondre d’abord aux besoins de la Chine puis de l’Europe. Par chance pour l’entreprise, ses fournisseurs de composants sont également Allemands, ils n’ont donc pas souffert de l’arrêt de la production en Chine et ont bénéficié d’une simplification des approvisionnements.

Qu’ils soient donc en amont ou en aval de la chaîne logistique, chacun des acteurs est essentiel et revêt un rôle vital dans la survie du pays et de ses habitants. Là encore, l’effort individuel participe à la réussite collective. Cette crise permettra à de nombreuses personnes de mieux comprendre la fonction centrale de la Supply Chain et de la logistique.

Square :
Fondé en 2008, Square est un groupe de conseil en stratégie et organisation.
Avec ses 700 consultants, Square est le 1er cabinet de conseil indépendant en France, en Belgique et au Luxembourg.

 

Sarah Azria, Manager au sein de Square, répond aux besoins d'accompagnement conseil, notamment auprès de grands acteurs de la grande distribution en France. Elle recrute, encadre et pilote les équipes de consultants experts. 

 

 

 

Solenn Laplanche, Consultante au sein de Square, accompagne des entreprises de la distribution et du e-commerce dans leurs projets de transformation supply chain. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter