Asus transforme la tablette en PC

|

DossierGrâce à son clavier amovible, la tablette Eee Pad Transformer d’Asus devient un vrai netbook. Un produit de mobilité, ouvert à son environnement multimédia, qui permet de surfer, lire, jouer, travailler…

Sur ce marché inventé par Apple avec l’iPad, le défi proposé à chacun des concurrents du constructeur américain est relativement simple. Il s’agit de faire en sorte que le client, venu acheter la « référence », reparte avec son propre produit… Pour atteindre l’objectif, une alternative : tenter de faire aussi bien, voire mieux, mais pour moins cher, ou tenter d’enrichir le concept en ajoutant des fonctionnalités absentes du produit « référence ».

 

La mobilité, une logique un peu plus poussée

C’est cette voie qu’a choisie Asus avec son Eee Pad Transformer. Principale originalité : un dock clavier qui, une fois connecté, transforme la tablette en netbook. Ainsi, Asus s’interdit d’enfermer le concept « tablette » dans un registre d’utilisation particulier (consultation, visionnage…), se « contente » en quelque sorte de pousser encore un peu plus loin la logique de la mobilité, coeur de sa compétence historique. Posé sur la table de la cuisine sans son clavier, il offre une consultation de données évidemment beaucoup plus confortable que celle d’un smartphone ; toujours sur la table de la cuisine (ou sans le train…) mais, cette fois, équipé de son clavier, il permet de répondre à un mail, d’enrichir la page de son réseau social préféré, là encore dans de meilleures conditions que celles proposées par un smartphone ; mais également sans avoir à rejoindre le PC du salon… Notable, la présence d’une batterie dans le clavier qui recharge celle de la tablette (neuf heures et demie), et améliore ainsi l’autonomie de l’ensemble (seize heures).

Notre produit offre de vrais “ plus ” par  rapport à la concurrence. C’est pour cette raison qu’il a été bien accueilli par la  distribution.

MUSTAPHA NHARI, directeur commercial retailer chez Asus

 

Plus puissant et plus autonome en 2012

« Notre produit raconte sa propre histoire. Il offre de vrais “ plus ” par rapport à la concurrence. C’est pour cette raison qu’il a été bien accueilli par la distribution », affirme Mustapha Nhari, directeur commercial retailer du constructeur.
De fait, en tant que catégorie « naissante », le rayon des tablettes a grandement besoin d’une offre enrichie et diversifiée. Suite à l’arrivée de l’Eee Pad Transformer au début de l’été, Asus promet d’ailleurs pour la fin de l’année l’arrivée du Transformer Prime, évolution plus puissante (puce Tégra 3 et version 4 de l’OS Android de Google), plus autonome, plus légère, et dotée d’une capacité de stockage accrue (jusqu’à 64 Go). Avant d’autres évolutions d’ores et déjà annoncées pour le courant 2012.

Seul bémol, le Prime ne devrait arriver en France qu’en janvier… Regrettable puisque, l’an dernier, le mois de décembre s’est, à lui seul, octroyé 40 % des ventes de l’exercice. Mais, qui sait, le père Noël aura peut-être l’idée de passer avec quelques jours de retard dans certaines cheminées…

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message