Atol présente Téou, les premières lunettes géolocalisables

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

C’est, pour quiconque a déjà au moins une fois perdu un temps précieux en recherchant ses lunettes perdues, l’application rêvée… Atol s’apprête à lancer, d’ici à la fin de l’année, ses premières lunettes connectées, baptisées Téou.

Vous avez perdu vos lunettes? Pas de panique, Téou, présenté par Atol, est là...
Vous avez perdu vos lunettes? Pas de panique, Téou, présenté par Atol, est là...

Le principe ? Une puce GPS embarquée dans la branche des lunettes permettant ainsi de pouvoir les géolocaliser en cas de perte, via une application pour smartphones.

Vous vous dites que cela va peser des « tonnes » sur le nez ? Même pas, non : « entre 30 et 35 grammes, soit parfaitement dans la moyenne d’une monture classique », indique ainsi Philippe Peyrard, directeur général d’Atol.

La problématique du dernier mètre

Décidément grognons, vous arguez alors du sacro-saint principe de précaution en évoquant les ondes émises par le système, à proximité immédiate du cerveau ? Il faudrait déjà que la dangerosité en soit prouvée. Mais quand bien même : « Tant que la paire de lunette est sur le nez, elle n’émet aucune onde », affirme Eric Plat, le Pdg d’Atol.

Jamais à cours de contre-argument, vous avancez, alors, avec l’exemple qu’on a tous en tête de nos géolocalisations sur smartphones qui ne sont parfois guère précises à une rue près ? « Cette problématique des derniers mètres a guidé toutes nos recherches », explique Philippe Peyrard, qui reconnaît que les équipes d’Atol travaillent « depuis une dizaine d’années sur un tel projet ». Pour autant, en plus de cette nécessité de savoir être précis au mètre près, c’est surtout la miniaturisation de l’ensemble qui a posé le plus de problèmes techniques.

"Tu brûles/tu refroidis"

Ne reste plus donc maintenant qu’à comprendre comment cela fonctionne, concrètement. Pour dire les choses très simplement, ce n’est rien d’autre que de jouer au si heureux jeu du « tu brûles/tu refroidis »…

Etape 1 : vos lunettes sont égarées. Etape 2 : vous lancez « l’appli » Téou sur votre smartphone, qui va capter le signal Bluetooth envoyé par les lunettes. Etape 3 : à l’écran, s’affiche un code couleur très simple à décrypter : rouge, vous êtes à plus de 15 mètres, orange, à moins de 10 mètres, et vert, à moins de 5 mètres. Enfin, étape 4, pour finaliser la recherche, vous pouvez faire sonner vos lunettes et/ou les faire clignoter à distance.

En clair, à (presque) vous donner envie de perdre vos lunettes tant c’est simple et ludique… Une dernière objection soulevée par les plus sceptiques encore ? La question de l’autonomie ? « 72 heures », assure Philippe Peyrard. Avec, pour le rechargement de la batterie, un système inclu dans l’étui des lunettes.

Google Map pour se repérer

Très bien mais si l’on perd ses lunettes et ne s’en rend compte que plus de trois jours plus tard, une fois la batterie à plat, comment faire alors ? Là, évidemment, on ne pourra compter ni sur le jeu des couleurs, ni sur les lumières ou la sonnerie. En revanche, tout ne sera pas perdu puisque, grâce à Google Maps, on saura exactement le lieu et l’adresse de la dernière émission de ces lunettes.

De quoi, en bref, ravir en priorité les quelque 20 millions de presbytes en France qui, du fait de leur handicap, ne portent pas en permanence leurs lunettes. Et de quoi, surtout, pour Atol, renforcer son image auprès de cette clientèle qui, chaque année, s’accroît de près de 850.000 personnes. Avec, également, des applications évidentes pour les enfants par exemple. Ces lunettes Téou seront vendues entre 160 et 200 euros environ.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA