Au Brésil, Carrefour fait aussi dans le social [Reportage]

|

Présent depuis quarante ans au Brésil, son deuxième marché après la France, Carrefour a inauguré le 19 mars 2015 un "Instituto", qui s'apparente à une fondation pour collecter les fonds et structurer l'aide alimentaire, ainsi que les formations sur place. LSA y était.

Durant une après-midi, des jeunes issus d'une favela de Sao Paulo apprennent tout sur le panettone.
Durant une après-midi, des jeunes issus d'une favela de Sao Paulo apprennent tout sur le panettone.© Victor Moriyama

"Carrefour, ça veut dire quoi?". Dans la petite salle d'une favela du nord de Sao Paulo, au Brésil, les questions sont légion. Le staff français de Carrefour, qui a fait le déplacement en cette mi-mars 2015, répond que le premier magasin Carrefour en France se situait à un croisement à Sainte-Geneviève-des-Bois, d'où le nom de Carrefour. Cette quarantaine de jeunes et moins jeunes Brésiliens, ou plutôt Brésiliennes, tant le nombre de femmes prédomine, bénéficie pendant une semaine d'une formation aux métiers du commerce baptisée "Conexao Varejo". Théorie, mais aussi pratique avec une immersion d'une après-midi dans un hypermarché, Carrefour bien sûr.

Un turn-over très élevé

Pour faire face à un turn-over plus élevé que dans d'autres pays (50%!), en raison de la situation de plein-emploi que connaît le Brésil, Carrefour assure ces formations qui débouchent sur un entretien avec ces candidats potentiels. "Nous leur proposons ensuite un poste en fonction des besoins des magasins", explique Silvio, formateur pour l'enseigne. 2000 jeunes ont ainsi été formé en 2014, dont 500 sont rentrés chez Carrefour. "L'ascension sociale fonctionne bien, souligne Ana Polaro, DRH de Carrefour au Brésil qui emploie dans ce pays 72 000 personnes, dont 44 000 employés. Un jeune qui démarre chez nous peut prendre des responsabilités assez vite et devenir chef de secteur". Un peu comme en France. 

Une fondation bis

Pour structurer cette aide, mais aussi pour rassembler les projets sur la diversité et l'aide alimentaire, Carrefour a inauguré le 19 mars 2015 une "fondation bis", l'Instituto, au Brésil. Une enveloppe de 24 millions de reals (8 millions d'euros), dont la provenance provient à égalité de Carrefour Brésil, de la fondation internationale Carrefour et des fonds des lois d'incitation, lui est attribuée pour la première année de fonctionnement. "Nous voulons professionnaliser l'insertion et l'aide alimentaire, précise Sophie Fourchy, qui dirige la Fondation en France. Mais également répondre aux besoins locaux et faire émerger des idées nouvelles". Pour Charles Desmartis, directeur général de Carrefour au Brésil, "la diversité dans ce pays n'est pas un vain mot". Une diversité que l'on retrouve dans les effectifs de l'enseigne dans ce vaste territoire (16 fois la France!) : 57% sont des femmes et 58% sont d'origine noire ou métis.

Reportage-photo

Suivez le programme pas à pas

 

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter