Au cœur de la transformation d’Euralille

|

Depuis mars 2014, Unibail Rodamco mène son plus vaste programme de rénovation en France dans le centre commercial Euralille. Visite au cœur de ce chantier où s’activent 150 professionnels du BTP chaque nuit. Complément du reportage publié le 22 février 2015.

C’est une vraie performance que réalisent les équipes missionnées par Unibail-Rodamco pour métamorphoser le centre commercial Euralille. Vingt ans après son inauguration, ce bâtiment de 66 500 m2 développés sur quatre niveaux nécessite une cure de jouvence pour satisfaire aux attentes actuelles de clients, de plus en plus désireux de vivre et partager une expérience forte quand ils font du shopping. Si l’architecture de Jean Nouvel reste inscrite dans la modernité, son vieillissement d’usage (plus de 200 millions de visiteurs cumulés depuis son ouverture) et ses équipements un peu dépassés imposaient une refonte de grande ampleur. "Parmi les partis pris que nous avons privilégiés avec Saguez & Partners, figurent la volonté de rendre les mails plus lumineux, en favorisant l’apport de lumière naturelle, de changer les revêtements de sol d’origine qui étaient de qualité médiocre (carrelage en grès cérame) pour leur préférer le marbre et, surtout, 8 200 m2 de parquet en bois de jatoba, et, enfin, de monter résolument en gamme sur tous les équipements de décoration, d’aménagement et d’accueil des clients en améliorant les flux aussi bien au rez-de-chaussée qu’à l’étage principal", précise Dominique Hautbois, directeur des extensions et rénovations d’Unibail-Rodamco.

Une fréquentation en hausse durant le chantier

Tout l’enjeu est de réaliser ce chantier sans fermer le centre commercial et en perturbant le moins possible son activité marchande. Du lundi au vendredi, à partir de 21h15 et jusqu’à la fermeture d’Euralille, les vitrines des 120 boutiques sont ainsi soigneusement bâchées pour protéger l’intérieur des cellules pendant les travaux. Et cette opération est répétée tous les jours, en sachant que les équipes des 33 entreprises intervenant sur le chantier ont huit heures devant elles pour travailler avant que les prestataires chargés du nettoyage (25 personnes et 5 auto-­laveuses) ne s’activent pour faire place nette dans un temps record de quatre-vingt-dix minutes. À 8 h 30, les portes du centre commercial ouvrent à nouveau et, à 10 heures, les 120 boutiques accueillent leurs clients sans qu’ils ne puissent imaginer l’ampleur des travaux menés la nuit précédente. "Pour l’instant, les travaux ne perturbent pas l’activité du centre commercial, qui a même enregistré une croissance de sa fréquentation de 2,5% en 2014 !", s’enthousiasme Thomas Guyader, directeur d’Euralille. Pour mener à bien ce chantier, une base logistique a été aménagée au rez-de-chaussée du centre, à l’emplacement de l’ancien magasin Planète Saturn, fermé depuis 2006. Elle centralise les livraisons des matériaux nécessaires aux entreprises, planifiées informatiquement à l’avance et autorisées du lundi au vendredi entre 7 heures et 11 heures du matin. Par ailleurs, pour limiter les nuisances, notamment sonores, vis-à-vis du voisinage, des sonomètres ont été installés. Les mesures sont directement reliées au responsable des travaux, qui, si nécessaire, peut décider de les interrompre immédiatement.

"Nous avons procédé à un référé préventif avant travaux pour éviter tout litige injustifié et, au-delà, nous choisissons les plages horaires les plus appropriées pour réaliser les travaux générant le plus de nuisances sonores ou de toute autre nature. Nous avons, par exemple, opté pour un arrachage des revêtements de sol plutôt que pour l’usage de marteaux-piqueurs. Pour l’instant, nous n’avons pas reçu de plaintes des voisins du centre, ni de ses commerçants, et on a même constaté une augmentation du chiffre d’affaires global, liée aussi et surtout à toutes les actions menées depuis 2011 pour améliorer et sécuriser le fonctionnement du centre. Une progression qui devrait se confirmer et s’amplifier dès 2016 une fois le chantier achevé, avec 30% de nouvelles enseignes installées", conclut Dominique Hautbois.

14 mois de chantier, de mars 2014 au printemps 2015

  • 66 500 m2 de surface à transformer
  • 150 professionnels et 33 entreprises mobilisés chaque nuit, du lundi au vendredi
  • 9 heures de chantier chaque nuit, de 21 heures à 6 heures du matin
  • Une base logistique dédiée pour centraliser les livraisons de matériaux

  • 39 103 m2 de surface de vente totale
  • 120 boutiques sur deux niveaux, dont un hyper Carrefour de 7 905 m² au rez-de-chaussée
  • 12,5 millions de visiteurs en 2014 (+ 2,5% versus 2013), l’objectif visé est de plus de 14 millions en 2018
  • 60% des commerces entièrement neufs (rénovation ou renouvellement) début 2016
  • 1 000 salariés à fin 2014 et 400 créations d’emploi d’ici à 2016

Les ouvertures récentes ou à venir

  • Petit Bateau (114 m2, septembre 2014)
  • Burger King (590 m2, 242 places assises)
  • 20 Nails (40 m2)
  • Pegast (66 m2)
  • Les Petites Bombes (95 m2)
  • Coolcat (632 m2) en janvier et février 2015
  • Harcourt (144 m2)? Primark (5 357 m2)
  • Dining Plaza (7 cellules de restauration, sur 2 200 m2, dont 400 m2 de terrasses intérieures) au premier trimestre 2016

Les TRAVAUX en chiffres

  • 48 M€ d’investissement, dont 16 % pourles parquets et l’éclairage
  • 12 000 m2 de revêtement de sols remplacés par du marbre (31 %) et du parquet en bois de jatoba
  • 6 000 m2 de plafond transformés en caillebotis au rez-de-chaussée, et une voûte de 10 000 m2 en résille métallique au niveau 1
  • 25% d’économie d’énergie attendus entre 2012 et 2020

Source : Unibail-Rodamco

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2359

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message