Au Leclerc de Douai, payer avec un billet de 500 € peut coûter cher

|
E. Leclerc

Un couple de Guinéens qui a payé ses courses avec un vrai billet de 500 € s’est retrouvé en garde à vue…

Pendant vingt heures, le magasin n’arrivant pas à authentifier le billet. Les faits se sont déroulés fin septembre dans le magasin Leclerc de Douai (Nord) et pointent pour le moins un certain excès de zèle. Incapables d’établir avec certitude l’authenticité du billet, les responsables du magasin ont appelé la police qui, pour respecter la procédure, a mis en garde à vue les deux clients pendant une vingtaine d’heures donc (en attendant l’ouverture d’une banque le lendemain matin pour réussir à expertiser ledit billet, parfaitement authentique).

« On comprend que ça n’a pas dû être agréable, c’est sûr, mais on n’a fait qu’appliquer les directives », indique un peu légèrement la direction du magasin, qui aurait pu faire profil bas et témoigner d’un peu plus de contrition vu la mésaventure subie par ces clients, qui ne reviendront pas de sitôt.

M. L.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2338

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous