Marchés

Auchan a participé au financement de l’étude du CRIIGEN sur les OGM

|

Le distributeur nordiste a contribué au financement de l’étude concluant a la toxicité des OGM. Carrefour a également appuyé le CRIIGEN, association à l’origine de l’étude, mais uniquement de 2000 à 2010.

Gérard Mulliez

Les OGM ont peut-être des retombées sur la santé des consommateurs, mais ils peuvent aussi modifier leur comportement d’achat. C’est certainement pour toutes ces raisons que des groupes comme Carrefour ou Auchan financent ou ont financé le CRIIGEN (Comité de recherche et d'information indépendante sur le génie génétique), l’association qui a mené l’étude controversée sur la toxicité des OGM.

Carrefour s'est retiré du Criigen en 2010

Contacté par LSA, Carrefour a indiqué que l’enseigne avait participé de 2000 à 2010 à la recherche sur les OGM en soutenant le Criigen, qui est plutôt opposé aux organismes génétiquement modifiés. Le distributeur a occupé un siège au conseil d’administration de l’association, mais n’a plus aucun lien avec elle, que ce soit financier ou administratif depuis deux ans. Auchan a par contre participé directement au financement de l’étude, en versant des fonds. « Comme d’autres entreprises, nous avons soutenu l’étude du professeur Seralini, dans la finalité de faire avancer la recherche et le débat sur les OGM », précise Auchan.

Débat Arte du 20 septembre. Le passage concerné démarre à 18:00

 

Gerard Mulliez s'intéresse aux OGM de longue date

La semaine dernière, le généticien moléculaire Christian Vélot, membre du CRIIGEN, a indiqué que le comité  était « notamment financé par une association qui regroupe des directeurs de la grande distribution comme Carrefour ou Auchan. Il n’y a rien de plus normal que la grande distribution s’intéresse à la qualité des produits qu’elle met sur ses étals » a t-il indiqué dans l’émission « 28 minutes » d’Arte diffusée le jeudi 20 septembre. Le débat télévisé, intitulé « OGM : vont-ils nous tuer ? », faisait suite à la parution d’une étude scientifique controversée concluant au rôle néfaste des OGM pour la santé des rats, suite à l’ingestion de maïs génétiquement modifié.

Etude mise en cause

L’association de financement du Criigen, le Ceres, a été mise en place sous l’impulsion de Gérard Mulliez il y a quelques années. Le fondateur du groupe Auchan suit d’ailleurs de très près le sujet des OGM, qui semble lui tenir à cœur. En 2008, dans les colonnes de l’Expansion, Gérard Mulliez déclarait que « dans l'état actuel des connaissances, il faut interdire les OGM » (…) « Je ne suis pas contre par principe, mais je suis contre des décisions d'autorisation qui me semblent hâtives, étant donné le peu d’informations dont on dispose concernant l’impact des organismes génétiquement modifiés sur la santé humaine. » Les résultats de cette récente étude du professeur Seralini, qui conclut à la toxicité des OGM sont néanmoins attaqués par de nombreux chercheurs qui remettent en cause la taille de l’échantillon et les conclusions. Ils ont néanmoins jeté un pavé dans la mare, le ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll (parmi d’autres) ayant déclaré dans la foulée vouloir revoir les procédures d'homologation des OGM au sein de l’UE.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter