Auchan, Casino et Metro stoppent leur alliance aux achats

|

La nouvelle courait déjà depuis quelques semaines. Auchan, Dia, Casino, Metro et Schiever ne renouvellent pas leur contrait de coopération au travers de la centrale d’achats Horizon.  

"Les enseignes confirment qu’elles honoreront, jusqu’à fin 2021, l’ensemble des obligations prises"
"Les enseignes confirment qu’elles honoreront, jusqu’à fin 2021, l’ensemble des obligations prises"© cronislaw@gmail.com 123rf

Décidément, les alliances aux achats ont une courte durée vie. Il parait même que pour plagier le titre du livre de Frédéric Beigbeder, ces moments d'amour "ne durent que trois ans". Une nouvelle fois, cela vient de se vérifier. Car après avoir convolé en juste noce avec Intermarché en 2014 pour constituer la centrale d’achats Incaa puis divorcé en avril 2018 pour se jeter dans les bras d’Auchan pour monter la centrale Horizon, Casino annonce ne pas renouveler la coopération en 2022, tout comme ses partenaires (Dia, Metro et Schiever). «Les enseignes partenaires ont, d’un commun accord, décidé de ne pas renouveler leurs accords de coopérations pour les négociations 2022. Elles s’attacheront désormais à rechercher, chacune, une organisation à l’achat plus en phase avec leurs nouvelles orientations stratégiques. Les enseignes confirment qu’elles honoreront, jusqu’à fin 2021, l’ensemble des obligations prises avec les fournisseurs et partenaires dans le cadre des négociations déjà réalisées dans leurs structures  communes», peut-on lire dans un communiqué publié ce jeudi 15 avril 2021.

Encore une fois, suivre les alliances est véritable jeu de piste qui dure depuis des années. N’oublions pas Lucie (E. Leclerc et Système U) ou Opéra (Casino et Cora). Comme il ne faut pas passer sous silence les centrales d’achats des années 80 telles qu’Arci (Carrefour, Auchan, ­Casino…), Serfaal (Paridoc et Socadip) ou Di-Fra (Disco, Prisunic…). Certaines ont disparu en raison de désaccords stratégiques, d’autres ont été dissoutes après avoir été condamnées par les autorités. En fait, la plupart du temps, ces accords, au-delà des problèmes de concurrence ou d’incompatibilité managériale, prennent souvent fin lorsqu’un des partenaires estime qu’il n’a plus rien à «gratter» ou qu’il a trouvé mieux ailleurs. Et à ceux qui pestent contre ces alliances, un distributeur leur répond : «Etre vertueux c’est être discriminé et aujourd’hui personne ne peut se le permettre».

Beaucoup de questions

Maintenant, il faut savoir ce que fera Casino. La rumeur la plus récurrente étant celle d’un nouveau mariage avec Intermarché. Sans oublier de s’interroger sur les réactions à venir d’Auchan, Dia, Métro et Schiever. De là à prévoir quelques annonces très prochainement, il n’y a qu’un pas que beaucoup franchissent allègrement. Reste que le périmètre de ces éventuelles alliances sera primordial. Il faut en effet en connaître les contours et les ambitions. De quoi s'agit-il? D'une organisation avec un mandat ou d'une centrale commune avec une structure commune? De se concentrer sur quelques dizaines de grandes marques et de laisser ensuite les TPE, PME et même ETI traiter en direct avec les enseignes? De travailler ensemble ou non sur les premiers prix et les MDD (appels d'offres communs)? D'intégrer l'international dans le débat? D'évoquer uniquement les produits de grande consommation (alimentation et DPH) ou également d'y traiter le non-alimentaire et même les achats non marchands? Sera-t-il ou non question de développer en coopération des démarches de filières agricoles communes? Et la vente de services aux grands fournisseurs de PGC sera-t-elle à l’ordre du jour? De nouveaux accords en France, auront-ils des conséquences sur les alliances internationales avec des euro-centrales déjà bien bousculées ces derniers temps (Intermarché qui quitte Agecore, Edeka qui rejoint la nouvelle centrale d’achat Everest…)? Sera-t-il question de fiançailles avant un mariage et donc de fusions entre distributeurs, comme il fut un temps, beaucoup l'avaient subodoré entre Auchan et Système U avant un divorce retentissant? Des discussions seront-elles également engagées ou non pour des transferts de magasins (donc des rachats). On le voit les scénarios sont multiples et les rumeurs n'ont pas fini de courir. D'autant plus que lorsqu'une enseigne quitte une alliance aux achats, il se pose forcément la question de savoir ce que va faire son ancien partenaire. L’effet domino n'étant pas à exclure...

Quoi qu’il en soit, l'Autorité de la concurrence aura son mot à dire et surtout son analyse à fournir. En décembre 2019, Isabelle de Silva, présidente de l’Autorité de la concurrence, déclarait à LSA : «Nous avons progressé sur le plan légal avec la loi Egalim. Et, aujourd’hui, nous avons des outils juridiques supplémentaires dans l’examen des rapprochements à l’achat, et pouvons demander plus d’informations aux entreprises». Et très probablement, elle ne devrait pas manquer de travail dans les semaines et mois à venir...

 

La longue histoire des alliances en France

Octobre 2014 : création d’Incaa, la centrale d’achat de Casino et Intermarché.

Septembre 2014 : Auchan et Système U ont annoncé un partenariat sur les achats en France, pour les marques nationales et internationales,

Décembre 2014 : accord sur les achats entre Carrefour et Provera (centrale d’achat de Cora et Match)

Septembre 2019 : Auchan et Boulanger annoncent un partenariat à l’achat

Avril 2018 : fin de l’activité d’Incaa de la centrale d’achat commune Casino/Intermarché

Avril 2018 : négociation exclusive entre Casino et Auchan Retail en vue d’établir un partenariat aux achats en France et à l’international. Ce sera la centrale Horizon.

Août 2018 : Carrefour et le britannique Tesco signent un accord de coopération transnational.

Juin 2018 : annonce d’un partenariat à l’achat entre Carrefour et Système U avec la mise place d’Envergure, une centrale d'achats ad hoc.

Juillet 2018 : Francap (G20, Coccinelle) va confier ses achats de grandes marques à Intermarché

Septembre 2019 : Casino et Conforama dévoilent un partenariat aux achats, Mano étant leur nouvelle centrale commune.

Avril 2020 : Annonce de la fin de la centrale Horizon (Auchan, Metro, Schiever).

 

 

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter