Auchan Drive se lance dans la livraison à domicile

|

C’est une petite nouveauté qui va être observée de près. Le Auchan Drive Bordeaux le Lac propose la livraison des courses à domicile avec la startup Colisweb. Cette expérimentation pourrait transformer le drive en plate-forme d’expédition à plus grande échelle, et améliorer la structure de coûts de l'ensemble.

A Bordeaux, Auchan propose un service complémentaire autour du drive, qui rompt avec le modèle classique : la livraison à domicile
A Bordeaux, Auchan propose un service complémentaire autour du drive, qui rompt avec le modèle classique : la livraison à domicile© DR

Le drive a bâti son modèle sur une idée simple : le client commande en ligne et vient retirer ses achats sur place. Mais en Gironde, Auchan Drive Bordeaux le Lac propose depuis le 13 février un service qui vient bousculer ce principe puisque les clients peuvent choisir de se faire livrer à domicile. Ce développement, qui a déjà été testé -sans succès- dans le passé chez Chronodrive et Auchan est effectué en partenariat avec Colisweb, une startup qui promet sur son site de livrer à domicile « en moins de deux heures ou sur rendez-vous », et travaille déjà avec Darty, Leroy Merlin ou Franprix. Le service, qui nécessite un paiement obligatoire sur internet, est facturé 11,90 euros pour une commande drive comprise entre 60 et 120 euros, 5,90 euros pour la tranche 120-180 euros, et gratuite au-delà de 180 euros. Seule la partie nord de l’agglomération bordelaise est concernée par ce service Colisweb, qui s’appuie sur son réseau de transporteurs (il est d’ailleurs possible de suivre en direct le trajet du livreur). En surfant sur le site d'Auchan Drive, tout porte à croire que la livraison à domicile pourrait être étendue à d'autres zones.

Une logique d’amortissement des coûts et un service complémentaire

Le drive de Bordeaux Lac est un modèle déporté, situé à quelques centaines de mètres de l’hypermarché Auchan de la même zone commerciale. L’opération présente un intérêt évident selon Olivier Laborne, ancien responsable e-commerce chez Intermarché et Carrefour: « c’est d’optimiser les outils existants en générant des commandes supplémentaires. Car en matière de drive tout le monde cherche à écraser les frais fixes. Une telle démarche, c’est d’abord de l’amortissement, plus que du service client ». Si la greffe prend, ce partenariat pourrait offrir un moyen complémentaire de récupérer ses courses pour la clientèle de Bordeaux Lac, une zone en plein développement qui accueille beaucoup de nouveaux arrivants. La digitalisation de l'enseigne passerait t-elle en partie par ces nouveaux services, alors qu’un tiers des commandes d'Auchan Drive s'effectue déjà via le mobile ?

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message