Auchan en progression de 3% en France au premier semestre 2012

|
auchan

Il y a la version « sensationnaliste » des choses : celle consistant à insister sur ce bénéfice net en chute libre, chez Auchan, de 30,3% au premier semestre 2012. Une réalité, bien sûr, mais qui doit être accompagnée d’un grand bémol : « hors éléments non récurrents (comprendre opérations financières diverses et variées, notamment en Italie avec une réévaluation de quote-part dans la filiale italienne GCI, Ndlr), le résultat net serait en progression de 12% », assure en effet le groupe nordiste.

Ce qui ne veut pas dire, bien sûr, que tout soit simple. Le groupe fait en effet part de « perspectives préoccupantes pour la fin 2012 dans la zone euro » et se dit « prudent » sur l'activité des pays émergents. Il n’empêche. Ce premier semestre 2012, conclut par Auchan, « est au niveau de nos attentes », précise Vianney Mulliez, président du conseil d’administration du groupe. Le chiffre d’affaires ressort en hausse de 5,5%, à 22,4 milliards d’euros. Hors essence et à taux de changes constants, la progression reste encore belle : +5%. Même chose, finalement, avec la croissance des ventes à magasins comparables : +2,1%.

En France, où Auchan réalise 43% de ses ventes – ce qui signifie donc, par un savant calcul, que le chiffre d’affaires y a été de 9,6 milliards d’euros au premier semestre – le bilan est plutôt positif, lui aussi, avec une croissance de 3%, qui n’est pas donnée à tout le monde (suivez notre regard…).

Les hypermarchés français pèsent pour 76% de cet ensemble, avec un chiffre d’affaires de 7,3 milliards d’euros. Soit une progression de 2,1% (+1% à magasins comparables et hors essence). La branche supermarchés enregistre quant à elle une hausse de ses ventes de 3,8%, toujours en France, sans qu’Auchan ne précise toutefois le niveau exact des ventes.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter