Auchan et Leroy Merlin testent le paiement avec le doigt

|

L’application, développée par Natural Security, nécessite au préalable de posséder une carte bancaire dans un étui spécial et d’avoir enregistré son empreinte digitale en agence bancaire.   

1500 personnes vont tester ce service.
1500 personnes vont tester ce service.

Les clients d’Auchan, Leroy Merlin et Decathlon du centre commercial V2 à Villeneuve d’Ascq (nord), peuvent désormais payer leurs achats en passant simplement le doigt sur un détecteur placé en caisse. Une sorte de mix entre paiement biométrique et sans contact. Cette application inédite, conçue par la société française Natural Security, nécessite de détenir une carte bancaire placée dans un étui spécial, et aussi d’avoir, au préalable, enregistré ses empreintes digitales dans une agence bancaire. Le test est mené jusqu’en mars auprès de 1500 personnes, clientes de la banque Accord (Auchan) et se déroulera en parallèle, à partir de fin novembre, à Angoulême.

Deux technologies différentes testées

Concrètement, au moment de régler ses achats, le consommateur pose son doigt sur un lecteur biométrique. Lequel lit l'empreinte, puis envoie un signal à la carte, que l'utilisateur doit avoir sur lui, dans son sac, manteau ou pantalon, afin de la comparer avec celle enregistrée sur la carte. Si les deux empreintes sont identiques, un signal est renvoyé au terminal, qui valide la transaction. Le test de Villeneuve d'Ascq est réalisé avec des appareils qui lisent le réseau veineux du doigt et celui d'Angoulême avec des machines qui vérifient l'empreinte digitale.

La banque ne garde pas de fichiers

La formule d'identification est présentée comme unique au monde, car elle ne passe pas par la vérification de l'empreinte sur un fichier que détiendrait la banque, ce qui poserait des problèmes de confidentialité. La transaction est validée par comparaison d'empreintes et ne nécessite donc aucun stockage de données, hormis sur la carte du consommateur, contrairement à ce qui se pratique dans les pays où la reconnaissance digitale est déjà proposée (Etats-Unis, Japon).

Pas de plafond de dépenses

L'utilisation du paiement avec le doigt ne prévoit pas de plafond spécifique de dépense. L'expérimentation est réalisée en partenariat avec la banque Accord (groupe Auchan), BNP Paribas, Crédit Agricole, Crédit Mutuel Arkéa, le groupe Auchan, Ingenico et Leroy Merlin.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message