Auchan fait sa master class

|

Sur les pas de Carrefour, Auchan a créé son « graduate » pour former un vivier de futurs responsables qui seront, demain, à la tête de ses filiales. Reportage, à Croix, dans le Nord, au sein de cette première promotion.

Auchan fait sa master class
Auchan fait sa master class© DR

L’ambiance du cours ressemble à s’y méprendre à celle d’une école de commerce. Au programme, ce matin-là, des restitutions d’études réalisées par des groupes d’étudiants sur le modèle économique des voitures low cost, des titres restaurant et du microfinancement. Le tout dans la langue de Shakespeare, of course. Cette session de travail se déroule dans les locaux en briques du siège d’Auchan, situés dans la banlieue chic de Lille, à Croix (59). Le distributeur inaugure en effet ici la première promotion de son graduate, formation diplômante pour le top management, conçue de toutes pièces pendant un an.

 

Des parcours accélérés

C’est Vianney Mulliez, président d’Auchan Holding, et Xavier de Mézerac, président du conseil d’administration d’une filiale du groupe, Oney (ex-Banque Accord), qui ont eu l’idée d’un parcours d’intégration en accéléré, afin d’attirer de hauts potentiels. « Historiquement, il fallait rester quatre à cinq ans au même poste pour se perfectionner et monter dans la hiérarchie. Aujourd’hui, il faut imaginer des parcours rapides, avec un apport pédagogique très complet pour séduire des jeunes talents et être réactif aux bouleversements du retail », explique Philippe Saudo, DRH d’Auchan Retail International.

 

Pour ce faire, Auchan a d’abord sondé les DRH de pays clés pour le groupe – France, Espagne, Portugal, Italie, Pologne, Hongrie, Russie et Chine – afin d’identifier leurs besoins. Ensuite, Auchan s’est associé aux grandes écoles de commerce et d’ingénieurs dans chacune de ces zones, pour détecter les profils prometteurs. Tests d’anglais, tests cognitifs, entretiens vidéo… Une sélection drastique : « Nous avons reçu 3 500 candidatures pour cette première promotion de 21 talents, qui compte également des collaborateurs Auchan », précise Laëtitia Willot, responsable développement et mobilité internationale des talents d’Auchan.

 

Parmi les heureux élus, Bartosh, Polonais de 28 ans. Il travaillait auparavant pour le gouvernement de son pays mais avait à cœur de trouver un travail « plus stimulant ». Auchan lui a proposé d’intégrer, pour débuter, l’équipe chinoise de Shanghai, spécialisée dans l’e-commerce. Bartosh a pour mission de développer le cross-canal sur le secteur des boissons : « Je leur avais expliqué que je rêvais d’aller en Chine car tous les signaux faibles du commerce du futur se trouvent dans ce pays, selon moi. J’essaie de voir comment Auchan peut se positionner face aux géants du web, déjà bien installés », raconte-t-il, enthousiaste.

 

Un apprentissage à l’anglo-saxonne

Pour réaliser ce cursus unique, Auchan a élaboré son contenu avec CentraleSupélec et l’Essec : « Nous avons construit des modules d’apprentissage sur mesure, à l’anglo-saxonne, qui mêlent des cours d’école de commerce et d’ingénieurs », synthétise Caroline Vène, la responsable pédagogique. À chaque phase, les étudiants, déjà considérés comme des collaborateurs du groupe et donc rémunérés en conséquence, sont associés à un mentor. Malak, jeune Française de 25 ans, tout juste diplômée de l’Edhec, s’est spécialisée lors de son master sur les nouveaux enjeux du retail et les attentes des millennials. Elle a été rattachée à l’hypermarché de Villeneuve-d’Ascq (59), très fréquenté par les étudiants, et bénéficie d’un mentor de renom, Olivier Girard, le « Monsieur big data » d’Auchan Retail. « Il n’y a aucune notion de hiérarchie entre nous. Il est là pour m’épauler quand j’ai des décisions à prendre et pour me faire profiter de son expérience », commente la jeune femme. Pour les étudiants, les graduates, c’est le Graal, un accélérateur de carrière qui permet d’accéder rapidement à des postes de responsabilité stratégiques. » S’il s’agit d’une première pour le distributeur nordiste, Carrefour a déjà élaboré plusieurs graduates, dans le digital et la logistique notamment. D’autres, comme E. Leclerc et Système U, s’associent à des formations universitaires. À chaque fois, l’enjeu est le même : séduire les jeunes diplômés, très courtisés par les grandes entreprises à la sortie de l’école.

Julie Delvallée

Un parcours unique

La formation s’étale sur quatre ans (trois pour les collaborateurs Auchan). Avec :

  • Immersion pour découvrir les métiers du groupe.
  • Sessions de cours théoriques.
  • Projet en magasin (un an).
  • Projet à l’international (six mois).
  • Deux ans de spécialisation (marketing, finances, innovations ou RH).

 

Des profils très variés

Karina, 25 ans, russe

Formation initiale Karina a obtenu en Russie un master de contrôle de gestion. Depuis 2012, elle évoluait en tant que manager dans un grand magasin moscovite.

Parcours au sein du graduate Affectée au département finance d’Auchan Italie, au contrôle de gestion, Karina a dû se remettre à l’anglais et apprend l’italien. Elle a pour mentor le directeur des supermarchés d’Auchan Italie.

Bartosh, 28 ans, polonais

Formation initiale Le jeune homme a suivi des études de sciences politiques et travaillait pour le gouvernement polonais.

Parcours au sein du graduate Bartosh a pour objectif d’optimiser le cross-canal en Chine, dans le domaine des boissons. Pour cela, il analyse ce secteur hautement concurrentiel pour proposer des alternatives pertinentes à des consommateurs ultraconnectés.

Malak, 25 ans, française

Formation initiale Diplômée de l’Edhec, avec un master sur l’entrepreneuriat, l’innovation et les nouveaux enjeux de la distribution. Elle a effectué des stages chez Coca-Cola et L’Oréal.

Parcours au sein du graduate Malak est rattachée à l’hypermarché de Villeneuve-d’Ascq et étudie les enjeux du cross-canal dans cette grande surface qui a de nombreux étudiants dans sa clientèle.

Antonio, 24 ans, portugais

Formation initiale Diplômé d’un master en management, Antonio a débuté chez Accenture, avant de travailler pour le distributeur portugais Jerónimo Martins.

Parcours au sein du graduate Antonio a découvert les filières métiers et la filiale bancaire du groupe. À partir de mars, il sera chef de rayon durant un an, puis partira six mois à l’étranger pour manager un projet.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2444

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message