Auchan, Fnac, Pernod Ricard : les grands patrons français se dévoilent sur France 3

|

Dans le documentaire télévisé "La France des grands patrons" diffusé ce 12 décembre 2014, 15 hauts dirigeants se confient sur leur perception vis-à-vis du grand public, leurs peurs et leur rôle dans la situation du pays. Avec des déclarations parfois surprenantes, notamment de Gérard Mulliez, le fondateur d’Auchan. A suivre aussi : le témoignage d'Alexendre Bompard de la Fnac et celui de Pierre Pringuet de Pernod Ricard. Extraits.

Quel sont les rôles et la perception des grands patrons français d'Auchan, de la Fnac et consorts ? Réponse sur France 3
Quel sont les rôles et la perception des grands patrons français d'Auchan, de la Fnac et consorts ? Réponse sur France 3

Installés à la tête des plus grandes entreprises françaises, 15 patrons se sont pris au jeu des confidences devant la caméra du réalisateur Laurent Jaoui. Chacun s’est livré, pour évoquer le rapport à l’opinion publique, la pression toujours plus forte des actionnaires, mais aussi le désamour -très français- pour les grandes entreprises. Diffusé ce vendredi 12 décembre 2014 sur France 3 à 23h20 (et rediffusé le dimanche 14 à 20h30 sur LCP-AN), ce documentaire de la série ‘’docs interdits’’ est émaillé de témoignages parfois percutants, comme ceux de Gérard Mulliez.

Gérard Mulliez : son avis sur les salaires des grands patrons

Le fondateur d’Auchan n’y va pas par quatre chemin pour critiquer les niveaux de rémunérations des grands patrons : "ayant une confiance sans doute insuffisante en eux-mêmes, (ils) ont eu besoin de se faire payer extrêmement cher" et prône un salaire maximal plafonné à 20 fois le smic. Evoquant l’actionnariat salarié, particulièrement répandu dans les enseignes du groupe Mulliez (Auchan mais aussi Leroy Merlin, Decathlon, Kiabi, Boulanger, etc.), l’octogénaire n’hésite pas à parler de ce mécanisme comme "du vrai communisme, c'est ça le vrai partage du résultat !".

Pression des actionnaires, formatage de la pensée... Tout y passe

Le documentaire ne se réduit pas à ces quelques phrases choc, et laisse témoigner les grands noms du capitalisme à la française (sans commentaires ni interventions) qui évoquent le formatage des élites, mais aussi le rythme toujours plus rapide auquel les entreprises - et donc leurs dirigeants - sont soumis. "Je dois être agile, je dois m’adapter", témoigne ainsi Alexandre Bompard. Le pdg de la Fnac fait partie des 15 patrons rencontrés, parmi lesquels figurent Maurice Lévy (Publicis), Clara Gaymard (General Electric France), Pierre Pringuet (Pernod Ricard) et Christophe de Margerie, le pdg de Total décédé dans un accident d’avion en octobre.

Diffusion sur France 3 le vendredi 12 décembre 2014 à 23h20

La bande-annonce de "La France des grands patrons"

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres