Auchan France améliore ses résultats et veut se "désintoxiquer" de la promotion

|

En France, Auchan Retail a enregistré une baisse des ventes, imputable aux hypermarchés. Mais l’exercice est aussi marqué par une hausse de la rentabilité, qui pourrait être le premier marqueur de la nouvelle équipe en place, et d’une nouvelle orientation commerciale.

Xavier de Mézerac, Wilhelm Hubner et Benoît Lheureux lors de la présentation des résultats d'Auchan Holding le 10 mars, à Paris.
Xavier de Mézerac, Wilhelm Hubner et Benoît Lheureux lors de la présentation des résultats d'Auchan Holding le 10 mars, à Paris.© DR

Engagé dans une vaste réorganisation mondiale, avec une convergence des enseignes et un chamboulement des organigrammes depuis un an, Auchan Holding a publié vendredi 10 mars des résultats très attendus, notamment pour la France. Premier pays du groupe, l’hexagone a enregistré une activité distribution en repli de 1,1%, contrebalancée par une hausse de l’Ebitda, et au final une progression de la marge de 0,2 point. Tous les formats ont progressé en 2016, à l’exception notable des hypermarchés. "Il y a une refondation à faire sur ce format en France. Mais je ne vais pas vous donner le plan à trois ans que nous avons mis au point", a indiqué Wilhelm Hubner à la presse.

Des "flottements" au premier semestre

Le directeur général d'Auchan Retail, également président du directoire d'Auchan Holding, a donné quelques explications sur l’amélioration de ces résultats tricolores, fruits "d’un travail d’équipe". Le temps que le top management, renouvelé de fond en comble prenne ses marques, "il y a eu un flottement sur le premier semestre, ou les résultats ont été chahutés. Ensuite, sur le deuxième semestre, et notamment les quatre derniers mois, cela s’est amélioré", a t-il souligné, avant d’ajouter un élément qui pourrait aussi expliquer l’amélioration du bas de bilan : "il y a une volonté de la direction générale de la France de se désintoxiquer de la promo pour commencer à raisonner à long terme". Le mot est lâché.

Bâtir un modèle supérieur aux concurrents en proximité

A l’échelle du groupe, Auchan "a des pays ou le taux de promotion est très important ; Et ce ne sont pas les pays qui se portent le mieux. On veut rééquilibrer les choses, et c’est ce qu’on a fait en France". Des efforts restent aussi à faire en matière de positionnement prix, puisque l’Italie et…la France sont les deux seuls pays (sur 14) où Auchan Retail n’est pas leader sur ce critère. Ce qui va nécessiter, au delà de la baisse des promotions, d’être mieux disant et d’avoir des modèles commerciaux adaptés. C’est notamment l’objet d’un travail sur l’enseigne de proximité MyAuchan/ A2Pas, ou le groupe concède être en retard en France. "Il faut un modèle commercial supérieur par rapport aux concurrents, car en proximité il n’y a que 100 mètres à faire pour aller dans une autre enseigne. Actuellement, nous sommes en train de qualifier nos modèles avant de les déployer", souligne Wilhelm Hubner.

Des marques de destination à vocation mondiale comme Cosmia

En plus de ces développements, Auchan Retail France va accentuer son travail sur les produits, avec la réduction du nombre de marques propres pour se focaliser sur des "marques de destination", une volonté du groupe. Dans le non alimentaire, Auchan entend ainsi mettre au point des produits avec des concepteurs développeurs, à l’image de la marque de cosmétiques Cosmia qui est déployée au niveau mondial. Dans le domaine de l’alimentaire, il va falloir se préparer à une valse des emballages et du ménage dans les gammes, avec l’apparition de nouveaux codes visuels. Enfin, le 25 avril, de nouvelles annonces seront faites. Il s’agira de présenter de nouvelles orientations autour d’une bonne alimentation et du bien être, qui toucheront "toute l’entreprise, au delà des simples produits".

 

Les chiffres clés d’Auchan Retail 2016

Chiffres d'affaires HT par zones et évolutions 2016

 

 

Décomposition de la croissance du chiffre d'affaires d'Auchan Retail en 2016

 

 

L'Asie porte la rentabilité du groupe, la France s'en tire malgré la baisse des ventes

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations