Auchan offre à son tour un bon d'achat de 10 euros aux étudiants

|

L'enseigne s'inscrit dans les initiatives d'Intermarché ou Casino pour redonner du pouvoir d'achat aux étudiants précarisés par la crise liée au Covid-19. Les distributeurs pourraient subir un recul durable du budget de ces jeunes consommateurs. 

Ces bons d'achat de 10€ seront offerts dès 20€ dépensés dans une liste de magasins participants et dans les drives associés.
Ces bons d'achat de 10€ seront offerts dès 20€ dépensés dans une liste de magasins participants et dans les drives associés.© VASSAL Pierre

La grande distribution entend décidément jouer un rôle contre la précarité dans laquelle sont plongés nombre d’étudiants sous l’effet de la crise. Après Picard, Intermarché et Casino, c’est au tour d’Auchan d’annoncer, ce vendredi 19 février, un dispositif pour leur redonner du pouvoir d’achat : du mardi 23 février et jusqu'au 15 mars, un bon de réduction de 10€ leur sera offert dès 20€ dépensés dans une liste de magasins participants et dans les drives voiture ou piéton associés (liste des hypermarchés exclus disponible sur ce lien). Sur présentation de la carte de fidélité, ces étudiants pourront utiliser du 2 au 15 mars les bons collectés. 

“Saluant la mobilisation de l’ensemble de la distribution française pour leur venir en aide, Auchan Retail prend le relais d’un dispositif porté jusqu’à présent par Intermarché”, indique l’enseigne dans un communiqué. De fait, les mêmes modalités avaient été choisies par Intermarché pour son opération du 2 au 8 février, lors de laquelle 30 000 étudiants ont pu bénéficier d’un bon d’achat de 10€. L’initiative sera d’ailleurs renouvelée la première semaine de mars.  

Un enjeu commercial

Casino offre de son côté 10% de réduction aux étudiants sur les produits de sa marque via l’application Casino Max, jusqu’au 30 juin. L’enseigne a aussi fait appel à la solidarité de ses clients en organisant une collecte de dons et de produits en faveur des Banques alimentaires, début février. Picard avait avant elle opté pour ce type d’initiative, avec un arrondi proposé en caisse pour financer les épiceries solidaires du syndicat étudiant La Fage. Carrefour et Système U réfléchissent actuellement eux aussi à un dispositif national, tandis que l’annonce par Michel-Edouard Leclerc d’un “panier étudiant” à prix très réduit ne s’est pour l’heure pas concrétisée.  

Au-delà de l’urgence, réelle, d’apporter un soutien à ces étudiants, toutes ces attentions pourraient permettre aux distributeurs de ne pas trop souffrir d’une baisse durable du budget de ces jeunes consommateurs. Plus de la moitié (51%) des 18-34 ans disent avoir vu leur pouvoir d’achat reculer depuis le début de la crise sanitaire, selon un sondage Odoxa publié le 16 février.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter