Auchan tente l'aventure indienne

|

L'enseigne commence à se déployer en franchise en Inde. Les récentes avancées réglementaires relancent l'intérêt pour ce pays, où Auchan sera vite confronté aux ambitions de Walmart.

 La franchise Auchan va remplacer Spar dans treize hypermarchés indiens.
La franchise Auchan va remplacer Spar dans treize hypermarchés indiens. © DR

Depuis mi-octobre, les clients indiens de Bangalore et Mangalore découvrent une nouvelle enseigne dans le pays. Le logo d'Auchan s'installe au fronton des magasins, en vertu de l'accord de franchise noué en août avec Landmark Group. Ce conglomérat de Dubai possède la chaîne indienne Max Hypermarket, qui compte 13 hypermarchés dans les grandes villes du pays. Ces magasins étaient exploités depuis 2007 sous franchise Spar, mais les néerlandais et Landmark Group n'ont pas prolongé leur accord, qui s'achève en 2012. D'ici à fin novembre, l'ensemble des magasins passera donc sous pavillon Auchan. Et ce n'est qu'un début. « Landmark prévoit douze à quinze nouveaux magasins l'an prochain », annonce Benoît Lheureux, responsable du développement du groupe Auchan.

 

Réglementation tatillonne

Pour Auchan, c'est une première, la franchise lui permettant d'accéder à la vente « en direct » auprès des Indiens. Une exception dans ce pays où 93% du commerce de détail sont assurés par les « kiranas », les épiceries familiales. Cette situation bride depuis longtemps l'implantation des grands groupes, sur ce marché compliqué mais prometteur. La législation locale, dont la très tatillonne réglementation sur les investissements directs étrangers (FDI), interdisait jusqu'à récemment l'investissement direct dans les magasins multimarques, ou prohibait la vente directe. Résultat : Walmart, Carrefour et Tesco se sont contentés de quelques « cash et carry », Walmart étant le plus avancé.

Auchan a donc emprunté la voie de la franchise. « Nous apportons nos conseils et nos savoir-faire en matière de logistique ou de merchandising, par exemple, mais c'est notre partenaire indien qui décide », confie Benoît Lheureux. Le profil d'Auchan, qui dégage 55% de son chiffre d'affaires à l'étranger et qui a déjà séduit les Chinois et surtout les Russes, semble avoir convaincu Landmark Group. « De plus, les magasins concernés sont des hypers de 5 000 m², un format sur lequel nous sommes spécialistes, indique Benoît Lheureux. Mais nous n'exportons pas un modèle unique, plutôt un style de commerçant qui doit rencontrer ses clients. Nous sommes en Inde pour apprendre. »

 

Prudence et savoir-faire

L'apprentissage pourrait être rapide. D'abord, parce que Landmark prévoit de nombreuses ouvertures d'hypers dans les grands « mall » qui fleurissent dans le pays. Ensuite, parce que le FDI semble s'assouplir. Le 14 septembre, le gouvernement a ouvert jusqu'à 51% du capital de magasins aux étrangers. Une évolution qui appelle à la prudence, même si le gouvernement souhaite profiter de l'expertise étrangère pour moderniser son circuit de consommation.

Mais la levée de boucliers des petits commerçants et la législation, mouvante, d'un État à l'autre, rappellent les rétropédalages passés de l'administration. « L'avenir nous dira si nous pouvons investir directement dans le pays », remarque prudemment Benoît Lheureux. L'occasion semble toutefois donnée aux distributeurs internationaux d'enfoncer un coin sur le marché indien.

Les chiffres

  • 13 hypermarchés passent sous pavillon Auchan d'ici à fin novembre, dans huit États indiens
  • 12 à 15 nouveaux hypers prévus l'an prochain
  • 350 Mrds € Le montant de la consommation annuelle en Inde

Sources : Auchan, Max Hypermarket

 

Walmart très implanté

Walmart a débuté le commerce de gros en Inde en 2007, au travers d'une coentreprise avec le groupe indien Bharti Enterprises. Les 17 cash et carry s'appellent Best Price, et l'enseigne compte développer la vente directe sous dix-huit mois. Carrefour compte deux magasins de grossistes dans le pays, et n'a pas encore fait connaître ses intentions. Tesco, lui, travaille avec le grossiste Star Bazaar, du groupe indien Tata. L'entrée de l'anglais Sainsbury's ne semble plus d'actualité.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2249

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres