Auchan va augmenter ses investissements en France

|

La guerre des prix entre enseignes n’épargne pas le groupe Auchan en France, avec un recul des ventes de 2,9% sur les six premiers mois de l’année. Mais le groupe a annoncé sa volonté de rééquilibrer ses investissements, "en donnant une part plus importante à la France" dans le futur.

Un investissement de 180 millions d'euros est prévu dans les hypermarchés français de l'enseigne cette année.
Un investissement de 180 millions d'euros est prévu dans les hypermarchés français de l'enseigne cette année.© DR

Le premier semestre de l’année n’a pas été de tout repos pour le groupe Auchan. Si les ventes ont été très dynamiques en Chine, c’est moins le cas en Europe et en France. Dans l’hexagone (un peu plus d’un tiers du chiffre d’affaires total), les ventes HT ont reculé de 2,9%. Dans le détail, les hypermarchés accusent un recul de 3,2% à 6,7 milliards d’euros, et les supermarchés de 2,7%.

"Nous vivons un nouvel épisode de déflation, qui atteint jusqu’à -5% sur certains produits de grandes marques. C’est loin de se calmer, et cela tire notre panier et nos ventes vers le bas" a constaté Vincent Mignot, directeur général France, lors d’un point téléphonique ce 31 août. Pour relancer la machine, Auchan a prévu d’investir 180 millions d’euros cette année sur ce format de magasins dans l’hexagone.

Et Philippe Baroukh, DG des hypers du groupe, d'abonder :  "Auchan va rééquilibrer les investissements dans les 3 ans à venir, en donnant une part plus importante à la France". A titre d’exemple, sur le premier semestre 2015, Auchan a investit  132 millions dans le pays, un chiffre en recul par rapport à l’année dernière en raison d’une activité moindre de la filiale immobilière Immochan.

Des ventes en baisse…mais un taux de marge en hausse

Le contexte déflationniste et la situation concurrentielle ont d’ailleurs mené Auchan à entrer en négociations avec Système U, au-delà de simples achats en commun. "Notre volonté commune et de devenir un acteur majeur dans le paysage" a commenté Auchan, précisant que ce projet avait déjà été présenté aux partenaires sociaux, et qu’il était actuellement étudié par les autorités de la concurrence.

Malgré les difficultés rencontrées en France, le résultat d’exploitation courant et le taux de marge sont…en hausse dans le pays. ! Par quel miracle ? Tout simplement via une importante baisse des frais de personnel, qui trouve ses racines dans la suppression de 800 postes d’encadrement annoncées l’an dernier, compensées par des créations de postes sur le terrain. Des économies ont également été faites sur le poste de l’énergie et d’autres frais annexes. La marge évolue positivement en alimentaire, grâce à une massification des achats à l’international, et grâce au rapprochement avec Système U.

Pour Vincent Mignot, "il paraît difficile, hors essence et à périmètre comparable, de renouer avec la croissance en France cette année". Au rayon des bonnes nouvelles figure tout de même la progression du nombre de clients sur les 12 derniers mois, et une dynamique très forte du drive. Et donc un investissement conséquent dans le parc de magasins.

 

 

 

1 commentaire

x

31/08/2015 20h18 - x

l encadrement part mais où sont les bras sur le terrain ??????

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter