Autorité de la Concurrence : le partenariat Système U/Auchan officiellement qualifié de "fusion de fait"

|

Dossier Le rapprochement entre Système U et Auchan n’a pas manqué d’être évoqué par le président de l’Autorité de la concurrence, lors du Congrès LSA sur les négociations commerciales 2016. Cette "fusion de fait" va être étudiée par l’autorité, qui pourrait demander à ce que des magasins soit cédés.

Le président de l'Autorité de la Concurrence a évoqué le cas Auchan/Système U, qui va être étudié par ses services.
Le président de l'Autorité de la Concurrence a évoqué le cas Auchan/Système U, qui va être étudié par ses services.

La rédaction vous conseille

En matière de rapprochement d’entreprises et de concentration, les mots ont une importance particulière. Surtout lorsqu’ils sortent de la bouche de Bruno Lasserre, président de l’Autorité de la Concurrence. Son intervention lors du Congrès LSA sur les négociations commerciales 2016 a apporté un nouvel éclairage sur le rapprochement entre Auchan et Système U. On a ainsi appris que "l’Autorité va se pencher sur la fusion de fait entre les deux distributeurs, même si ce n’est pas une fusion de droit", car "la politique commerciale et la gouvernance des deux acteurs vont être mises en commun".

Entamé en septembre 2014, le partenariat entre les deux groupes n’a d’abord porté que sur les achats, avant d’être approfondi  quelques mois plus tard. Le dossier est actuellementau stade de la prénotification. "Nous l’analyserons, et déciderons soit d’une procédure simplifiée, soit d’une procédure approfondie que nous appelons Phase 2" a poursuivi le président. Si c’est ce second scénario qui l’emporte, des cessions de magasins pourraient intervenir, "car l’opération comporte plus de 300 zones de chevauchement" entre les points de vente d’Auchan et ceux de Système U.

Ne pas être le Kerviel de la grande distribution

Vincent Mignot, le directeur général d’Auchan également présent dans l’assemblée, a pour sa part indiqué que Vianney Mulliez et Serge Papin avaient récemment rencontré Bruno Lasserre. Et le mot d’ordre est clair : "Maintenant nous voulons passer des fiançailles au mariage".

La collaboration à l’achat, en place depuis un an, va "repartir sur les mêmes bases que l’an dernier", selon les déclarations de Patrick Bonnes, directeur des achats Auchan France et Eurauchan, la centrale d’achat commune qui possède un mandat d’achat pour Système U. En attendant que le dossier de fusion soit étudié, les conditions ne changeront donc pas, pour ne pas tomber sous le coup d’une éventuelle entente. "Je ne voudrais pas être le Kerviel de la grande distribution et payer une énorme amende", a souligné Patrick Bonnes, sourire en coin.

Si la situation reste pour le moment figée sur le plan des achats, la valse des enseignes prévue a débuté à Gap (Hautes Alpes), avec le passage d’un Hypermarché U sous enseigne Auchan au mois de septembre 2015. Une initiative qui, comme l’ont rappelé les deux groupes, s’est déroulée à la seule initiative des propriétaires du magasin, et complètement en dehors du partenariat. Histoire de ne pas donner encore plus de grain à moudre à l’Autorité de la concurrence.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter