Avalanche d'objets connectés au CES de Las Vegas

|

Montres, bracelet, brosses à dents, biberons ou encore ceintures… C’est à une pléthore d’objets connectés qu’ont assisté les visiteurs du salon de Las Vegas. Les industriels en font-ils trop ?

Les dépenses mondiales en produits électroniques grand public ont augmenté de 1% l’an dernier, selon un état des lieux dressé avant l’ouverture du CES, le salon annuel du secteur qui s’est tenu à Las Vegas du 6 au 9 janvier dernier. D’après une étude de l’institut GfK et de l’association américaine de l’électronique grand public CEA, les consommateurs ont dépensé 1 024 milliards de dollars dans le monde pour des smartphones, tablettes, ordinateurs, téléviseurs et autres consoles de jeux vidéo. Un léger mieux qui cache une disparité forte entre les pays émergents, où la croissance reste soutenue, et les matures, où le recul ne cesse de se poursuivre. Les appareils mobiles « classiques » se taillent la part du lion (smartphones et tablettes devraient encore représenter 46% des dépenses mondiales en électronique grand public cette année), tous les regards se tournent désormais vers les produits connectés. Présentés par les industriels comme la relève de ses deux mastodontes, les « smart devices » envahissent tous les secteurs (hygiène-beauté, textile, joaillerie…) et les innovations pleuvent. Intel a ainsi présenté une puce, Curie, spécialement conçue pour eux. Néanmoins si l’offre est pléthorique, la demande, elle, est bien plus timide. Les consommateurs peinent à en saisir l’utilité. Les études restent cependant optimistes (l’Idate prévoit une croissance de 70% par an d’ici à 2018), même si les ventes ne sont pour l’heure pas aussi flamboyantes.

1 024 Mrds $ : Le marché mondial de l’électronique grand public en 2014 (+ 1%)

123 millions : Les prévisions de ventes d’objets connectés en 2018 selon l’Idate (contre 20 millions en 2014)

Sources : Idate, GfK, CEA

 

La french tech au top

Avec 120 entreprises présentes (33% de plus qu’en 2014) dont cinq primées pour leurs innovations (Withings, Giroptic, Voxtok, Lima et Citizen Science), la France du high-tech n’avait jamais été à pareille fête. Des innovations principalement dans le domaine des produits connectés. Reste pour ces jeunes pousses à le confirmer dans les ventes.

 

 

Le jukebox de l’ère numérique

Audio Capsule, le boîtier de la société montpelliéraine Voxtok, a été primé dans la catégorie « high performance audio video ». Il s’agit d’un terminal qui se connecte en wi-fi à tous les appareils de la maison susceptibles de stocker de la musique. On peut ainsi importer la musique des sites de streaming, celle contenue sur des disques durs ou même en stocker directement sur la mémoire de l’appareil.

PVI NC

La caméra 360°
Financement participatif pour Giroptic, cette startup lilloise qui a mis au point sa 360cam, un concurrent potentiel de GoPro. La société qui a ainsi levé 1,5 M $ va commercialiser cette caméra compacte et portable grand public capable de filmer à 360° avec 3 capteurs de 8 mégapixels. Une version développée pour Decathlon fera appel à un caisson d’étanchéité accrue.

PVI 499€

Des gadgets connectés

Jusqu’où iront les puces ? Au CES, les industriels veulent en truffer tout ce qui leur tombe sous la main : chaussures, ceinture, brosse à dents, biberon et évidemment montres et bracelets. Est-ce vraiment utile ? Pas toujours il faut l’avouer. C’est d’ailleurs ce que pensent les consommateurs, encore loin de plébisciter ces produits connectés. Le début d’une bulle ?

 

 

La ceinture qui recharge son téléphone
Une batterie qui montre des signes de faiblesse au beau milieu d’une réunion ? Branchez votre ceinture ! La Xoo Belt, mise au point par la société Nifty via un financement participatif, propose dans sa boucle une batterie de 2 100 mAh et un port microUS, pour connecter un smartphone compatible (fourni avec un adaptateur Lightning pour l’iPhone).

PVI 155$

La brosse à dents intelligente
Encore en prototype l’année dernière, la brosse à dents du français Kolibree était ici en version commercialisable. Dotée  d’accéléromètres, elle permet de mesurer la qualité du brossage de façon ludique puisqu’elle est associée à un petit jeu sur  smartphone.

PVI 199€

Le biberon qui prévient les coliques de bébé
Après la fourchette connectée Hapifork, la start-up française Slow control revient cette année avec le Baby GiGi, un étui qui transforme le biberon en accessoire connecté. L’objet dispose de flèches lumineuses qui permettent d’obtenir l’inclinaison optimale.

PVI 100€

Des nouveautés à l’effet waouh !

C’est aussi ça le CES. Des nouveautés produits qui sont quasi des prototypes et annoncent les tendances à venir. Telle la haute couture pour l’habillement. Écrans ultrafins à l’image incroyable, ou encore appareils de quasi-science-fiction, comme des… enceintes volantes.

 

 

Designé par Stark

Voilà quelques années que le français Parrot travaille avec Philippe Stark pour le design de ses produits. Le Parrot Zik Sport, dernier-né de ce partenariat, surprend avec son look de stéthoscope chromé (bien qu’il soit en plastique). Ce casque Bluetooth poids plume (70 g) est bourré de capteurs pour enregistrer fréquence cardiaque, cadence de course, temps de contact au sol...

PVI Env. 350€

L’ultrafine télé 4k
Un peu grand pour être emporté dans la poche, pourtant, le téléviseur Bravia XBR X900C Ultra HD est plus fin qu’un smartphone : il descend jusqu’à 4,9 mm d’épaisseur. Une prouesse de Sony qui a optimisé au maximum l’encombrement pour un résultat bluffant. En 55, 65 ou 75 pouces, il sera commercialisé en 2015.

PVI NC

Haut en couleur
Super Ultra Haute-Définition (Super UHD). C’est le nouveau terme de Samsung pour désigner sa vision de l’Ultra HD (3 840 x 2 160). Avec son fer de lance, le très haut de gamme JS9500, le constructeur entend proposer « le téléviseur le plus séduisant de tous les temps »… rien que ça ! Il proposerait en tout cas une image « 64 fois plus colorée ».

PVI NC

L’enceinte volante
Idéal pour frimer dans son salon. Cette enceinte Axxess CE Air2 relié en bluetooth lévite en effet littéralement sur sa base. L’effet de  lévitation est réalisé grâce à de puissants aimants de même polarité qui s’opposent.

PVI 199 $

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2350

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous