Marchés

Avec des résultats 2011 en hausse, Interparfums envisage des cosmétiques Burberry

Avec un chiffre d’affaires de 98,3 millions d’euros, Interparfums clôture une année 2011 en hausse de 30%, malgré une charge d'impôt supplémentaire (0,6 M€) due à l'augmentation du taux d’impôt  sur les sociétés en France.

Le groupe spécialisé dans la conception et la commercialisation sous licence de parfums comme Burberry Body, Jimmy Choo et Montblanc Legend  affiche un taux de marge brut supérieur de deux points, à 63,4% du chiffre d’affaires. Cette hausse est aussi le fruit de l’intégration de la société américaine Interparfums Luxury Brands depuis le 1er janvier 2011.

Au total, le résultat opérationnel atteint 46,3 M€ (+10%) mais une forte croissance des dépenses de marketing (+76%), fait ressortir une marge opérationnelle de 11,6%.

Masi l’avenir du groupe reste lié à sa détention de la licence Burberry, la plus rémunératrice.

S’il avoue toujours discuter avec la marque de vêtement « en vue de la création d'une nouvelle entité opérationnelle dédiée à l'activité parfums et cosmétiques », celle-ci pourrait décider de mettre un terme à ce partenariat par la suite.

Elle devra déterminer, avant fin juillet 2012, si elle souhaite racheter le contrat de licence ou le poursuivre jusqu'à son terme, le 31 décembre 2017.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter