Avec la réalité virtuelle, Dyson veut anticiper les évolutions de l'e-commerce

|

La marque propose une boutique en réalité virtuelle accessible via un casque Oculus et s'apprête à ajouter des expériences en réalité augmentée sur son application mobile.

Dyson utilisait déjà la réalité virtuelle dans la conception de ses produits, maintenant la technologie va être accessible au grand public.
Dyson utilisait déjà la réalité virtuelle dans la conception de ses produits, maintenant la technologie va être accessible au grand public.© Dyson

En ce 19 novembre 2021, Dyson lance une version virtuelle de son magasin Demo Store. Tout simplement baptisé Dyson Demo VR, il est accessible aux propriétaires de casque de réalité virtuelle Oculus. Pour Sean Newmarch, directeur e-commerce monde de Dyson, « l'internet du futur sera très différent de ce que nous connaissons aujourd'hui. Un changement crucial est en train de se produire avec le déploiement de l'infrastructure 5G. Cela va nous permettre de transmettre beaucoup plus de données, plus rapidement, aux consommateurs. » En prévision de ces changements, Dyson est en train de faire évoluer son site internet. Des outils en réalité augmentée seront intégrés en décembre prochain. « Notre futur site ne ressemblera pas à ce que nous connaissons aujourd'hui. Il ne sera pas contraint à un univers 2D. Il s'inspire des programmes de conception assistée par ordinateur (CAO) pour créer un environnement d'exploration 3D plus immersif. » Via l'application mobile en réalité augmentée, les consommateurs pourront, par exemple, voir ce que donneront les lampes ou les ventilateurs de la marque dans leur salon. Quant à l'application en réalité virtuelle, elle plonge les utilisateurs de casques Oculus dans l'univers de la marque. Via les manettes associées au casque, ils peuvent saisir le produit qui les intéressent comme le sèche-cheveux puis le manipuler. « Ils peuvent virtuellement ouvrir les produits pour voir comment la technologie fonctionne à l'intérieur. Ils peuvent aussi tester les différents accessoires », poursuit Sean Newmarch. Par exemple, l'utilisateur peut clipser les différents embouts sur le sèche-cheveux et voir leur utilité et le résultat sur les cheveux. Ils auront aussi la possibilité d'échanger avec un expert Dyson via le casque et bien sûr d'acheter les produits. « Nos clients veulent de plus en plus acheter directement auprès de nous, ce qui est logique, car nous sommes au cœur de la création de ces technologies et nous sommes les mieux placés pour les comprendre », constate James Dyson, l'emblématique fondateur de la marque. Et de citer les différents projets mis en place pour expliquer les technologies des produits de façon ludique : « par le biais de nos salons de coiffure, des zones de démonstration en magasin, de nos live shoppings, des vidéos de démonstration personnalisées sur notre site, et maintenant par la réalité virtuelle ».

Être pionnier

Toutefois, l'utilisation des casques en réalité virtuelle est peu développée mais la marque fait le pari que dans l'avenir, les propriétaires de casques seront de plus en plus nombreux. Surtout que Facebook, qui a racheté Oculus en 2014, a de fortes ambitions quant au développement de la réalité virtuelle. « La technologie commence tout juste à décoller. Nous pensons que c'est le type de canal de communication est parfait pour réaliser des démonstrations interactives. Nous voulons être pionniers et commencer à comprendre et maîtriser cette technologie dès aujourd'hui », confie Sean Newmarch. Pour lui, le Dyson Demo VR « est un moyen complémentaire pour toucher les consommateurs. Certes, nous avons des magasins à travers le monde, et nous allons continuer à en ouvrir, mais encore beaucoup de clients potentiels n'ont pas de demo store physique près de chez eux. Via le casque Oculus, ils peuvent malgré tout manipuler les produits. La réalité virtuelle permet de faire le pont entre le monde physique et le monde numérique. » Pour l'instant, seule l'offre beauté de Dyson est disponible via la réalité virtuelle. Les produits des autres univers de la marque seront progressivement ajoutés afin qu'en 2022, la totalité de l'offre soit accessible dans le monde virtuel. Quant à sa présence dans le retail physique : « aujourd'hui, nous avons 318 Demo Stores à travers le monde. Nous avons ouvert 30 magasins pendant la pandémie, nous en avons ouvert 19 de plus cette année et nous prévoyons d'en ouvrir 23 autres l'année prochaine », annonce Sean Newmarch. Parmi les ouvertures de 2022, il y aura de nouveaux magasins en France, notamment un dans le centre de Bordeaux.

+6%, le CA de Dyson en 2020 (5,7 milliards de livres sterling)
318 Demo Stores à fin 2020 dont 4 en France (Paris, Parly 2, Marseille, Lyon)
Source : Dyson
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message