Avec le lancement de la Knacki végétarienne, Herta poursuit son développement sur le traiteur végétal

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Herta poursuit sa percée sur le marché du végétal. A partir de janvier 2018, sa gamme de saucisses Knacki s’enrichit d’une recette 100% végétarienne à base de protéines de blé et de pois. Un lancement stratégique pour la filiale charcuterie et traiteur de Nestlé France.

knacki végétale

La marque numéro un des produits de grande consommation  (223 M d’actes d’achat par an, un taux de pénétration de 83,6% et 30 produits vendus chaque seconde selon les données du panel Iri en Cam à P11 2017) poursuit sa mue. A partir de janvier 2018, Herta proposera une nouvelle recette de saucisses Knacki 100% végétarienne à base de protéines de blé et de pois. Composée de trois références (par 4, 6 et 10), la knacki végétale complète l’offre originale à base de viande de porc et celle lancée il y a près de 10  ans à base de poulet. « Il s’agit d’un lancement stratégique pour la marque », a insisté Arnaud de Belloy, président de Herta.

un long travail  de R&D

Le projet qui était dans les tuyaux depuis 2013 a fait l’objet d’un long travail de R&D afin de parvenir à développer un produit proche de la recette originale en termes de goût –la saucisse est toujours fumée au bois de hêtre- mais également de texture. Quelques caractéristiques méritent cependant d’être soulignées, à commencer par un taux de matières grasses de 19% contre 23% pour la recette originale à base de porc et un taux de protéines de 16% contre 12% pour la Knacki original. Proposée à un prix de vente recommandé de 2,35€ pour la référence par 6, la Knacki végétale présente un indice de 160% par rapport à la recette originale. Une différence de prix qui, selon Arnaud de Belloy, s’explique par l’accès difficile au marché des protéines végétales très développé pour l’alimentation animale mais encore peu tournée vers l’alimentation humaine. Avec un sourcing majoritairement français et complété à l’échelle européenne, la filiale charcuterie et traiteur de Nestlé France a, pour ce développement privilégier des ingrédients de qualité comme des œufs hors cage ou du blé sans OGM. Au total, 8 M€ ont été investis  dans l’usine d’Illkirch, en Alsace, où le produit est fabriqué sur une ligne dédiée.

un soutien en magasin dès le mois de janvier 

Sur le marché des saucisses de Strasbourg (225 M€), Herta affirme son leadership avec une part de marché en valeur de 56% pour sa gamme Knacki  et 22 800 tonnes, selon les données d’Iri en cam arrêtées à P11 2017.Pour ce lancement, Herta a prévu dès le mois de janvier 2018 un dispositif en magasin afin de faire déguster le produit et un soutien en télévision à partir du mois de mars.

Un marché qui n'a pas fini de grandir 

Le lancement de la Knacki végétale fait suite à l’arrivée en juin 2016 de la gamme le Bon végétal composée de 14 références, dont 4 figurent dans les 10 premières rotations du traiteur végétal. Ce marché qui pèse 67 M€ contre 5,4 Mds € pour la charcuterie pourrait selon les estimations d’Herta peser jusqu’à 150 M€ d’ici à 2020. En Angleterre, il pèse 270 M€ et en Allemagne déjà 150 M€. Avec une part de marché de 26,4% Herta s’affirme comme le numéro un, bien loin devant le reste des principales marques nationales (Cereal, Sojasun, Fleury-Michon).

« Avec cette nouvelle recette de Knacki végétale, nous allons continuer à répondre aux nouvelles attentes des consommateurs », a expliqué Arnaud de Belloy.  La filiale de Nestlé France réalise encore 80% de son chiffre d’affaires (831 M€ en croissance de 2% en cam à P11 2017) avec la charcuterie et 20% avec les produits traiteur (pâtes à tarte, croque-monsieur et traiteur végétal). A l’avenir, l’objectif d’Herta est d’équilibrer davantage ces deux marchés. En dehors des filières qualité et du développement de gammes sans nitrite pour la charcuterie, les moyens devraient se concentrer sans grande surprise sur le développement du   traiteur. Alors que les rumeurs d’une cession d’Herta animent régulièrement le marché, ce dernier lancement et les performances enregistrées par le bon Végétal laissent au contraire penser qu’Herta pourrait devenir une nouvelle arme de conquête de Nestlé sur certains marchés. 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA