Avec le redressement judiciaire décidé aujourd'hui, Virgin a quatre mois pour trouver des solutions

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Suspendus à la décision du tribunal de commerce de Paris, les salariés peuvent souffler un instant.

L'enseigne évite la liquidation judiciaire qui aurait de fait condamner l'ensemble de l'enseigne et de ses salariés. A peine une semaine avec le dépot de bilan de Virgin Stores, le tribunal de commerce de Paris a décidé de la mise en redressement judiciaire de la société Virgin Stores avec une période d'observation de quatre mois. Durant ce laps de temps, Me Gérard Philippot sera l'administrateur judiciaire et Me Frédérique Levy le mandataire.

Cultura, une piste à confirmer

Ils sont en charge d'évaluer les différents scénarii de sortie de crise pour Virgin, avec notamment l'étude des dossiers de reprise partielle qu'ont évoqué nos confrères du JDD le week-end dernier, avec l'enseigne Cultura notamment. Christine Mondollot n'a pas souhaité confirmer ces rumeurs, mais évoque cette étape avec une pointe d'optimisme: "C'est une nouvelle que nous attendions. Nous allons travailler avec l'administrateur judiciaire pour explorer différentes pistes. Seuls, nous n'étions pas capables de trouver une solution. Les salariés peuvent espérer qu'on trouve la meilleure solution pour qu'ils gardent leurs emplois dans la société."

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA