Avec Pier Import, La Foir'Fouille agrandit son parc

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La reprise de Pier Import débouche sur une bonne complémentarité géographique des deux réseaux. Certains Pier Import de périphérie deviendront des Foir'Fouille, mais les deux enseignes d'articles à petits prix seront maintenues.

En reprenant Pier Import, dont la vente devrait être effective d'ici à la fin du mois d'octobre, Alain Ben Behe, le PDG de La Foir'Fouille, estime pouvoir gagner « au minimum trois ans » sur son plan de développement, relativement stable depuis quelques années. Il avait déjà des vues sur cette enseigne, il y a trois ans, quand Forfinance avait racheté La Foir'Fouille, « mais elle ne m'intéressait alors qu'en tant que franchiseur, pour faire passer des Pier Import en Foir'Fouille ».

Reste qu'il est hors de question d'enterrer Pier Import : « Nous gardons les deux enseignes, qui ont une bonne complémentarité de produits », souligne le PDG. Chez Pier Import, la décoration, la cuisine et les arts ménagers prédominent. La Foir'Fouille étend l'assortiment au textile, au petit bricolage, aux gadgets divers

Sur un total de 144 Pier Import en France (plus 6 en Suisse et 16 franchisés au Portugal), il prévoit d'en transformer entre 20 et 40, tous situés dans les périphéries, en Foir'fouille. L'enseigne à la petite mascotte de pieuvre a toujours préféré les Zac alors que son « concurrent » Pier Import est aussi bien situé à la périphérie des villes (la majorité) que dans des centres commerciaux ou les centres-villes.

Complémentarité géographique

À terme, une fois les changements d'enseigne effectués, le réseau La Foir'Fouille devrait donc totaliser entre 180 et 200 magasins, alors qu'il en compte 142 à ce jour. « Le maillage en France sera pour ainsi dire complet pour La Foir'Fouille, remarque Alain Ben Behe. Mais il y a encore de l'avenir pour Pier Import, sachant qu'on peut en ouvrir à partir de 300 m2. »

Le principal intérêt de l'opération, selon le PDG, est l'excellente complémentarité géographique des deux enseignes, particulièrement en région parisienne, où La Foir'Fouille n'est présente que sur trois ou quatre sites quand Pier Import aligne 35 magasins. Dans le reste de la France, la concurrence directe ne jouerait que sur une dizaine d'emplacements.

L'erreur de Pier Import, à en croire Alain Ben Behe, est d'avoir été trop bas dans les gammes d'articles et de prix, « en voulant faire en quelque sorte du Foir'Fouille », plaisante-t-il. Les deux équipes d'acheteurs, qui ont des fournisseurs communs, resteront séparées : ce sont deux métiers complémentaires mais différents. Celle de Pier Import va devoir s'atteler en priorité à un recentrage des produits vers le moyen et le haut de gamme. On annonce aussi une vision plus déco des gammes et le retour en force de l'exotisme.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1777

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA