Avec Playmation, Disney bouscule le jeu vidéo... et le jouet !

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Mêler l'expérience virtuelle au réel : c'est le principe du nouveau concept de jeu dévoilé début juin par Disney en Californie. Baptisé Playmation, ce système utilise des accessoires connectés et a été développé en partenariat avec les équipes de Disney et d'Hasbro.

Disney a dévoilé aux Etats-Unis son nouveau concept de jeu, Playmation, mêlant virtuel et réalité grâce à ses accessoires connectés.
Disney a dévoilé aux Etats-Unis son nouveau concept de jeu, Playmation, mêlant virtuel et réalité grâce à ses accessoires connectés.© Disney / Youtube

Il ne sera disponible qu'en octobre (et seulement aux Etats-Unis dans un premier temps) mais déjà le nouveau système de jeu Playmation de Disney fait le buzz : présenté le 2 juin 2015 en Californie, ce nouveau système de jeu mêlant virtuel et réalité promet de révolutionner le monde du jeu vidéo... et du jouet !

Un partenariat entre Disney et Hasbro

Playmation a été développé par les équipes de Disney Consumer Products et Hasbro qui ont collaboré à sa conception et à sa fabrication. Le principe ? "Playmation utilise ce qu'il y a de meilleur dans le monde numérique pour créer un univers de jeu réel et innovant. C'est tout simplement une nouvelle façon de jouer pour la jeune génération, et les enfants vont pouvoir laisser libre court à leur imagination en embarquant pour des aventures palpitantes aux côtés de leurs personnages favoris", explique Leslie Ferraro, présidente de Disney Consumer Products. Démonstration en vidéo : 

Des jouets connectés interactifs

Concrètement, le jeu proposera pour son lancement en octobre un kit de démarrage Playmation Marvel's Avengers qui comprendra cinq jouets connectés : le répulseur d'Iron Man, deux activateurs de puissance et deux figurines connectées (le gentil Captain America et le méchant Iron Skull). Pour jouer, l'enfant n'aura qu'à accrocher le répulseur à son bras - qui fonctionne aussi pour les adultes, précise-t-on chez Disney - et écouter les instructions pour savoir comment contrôler son équipement. Le jeu peut ensuite commencer où on le désire : dans la maison, le jardin, seul ou avec des amis... Fini de rester affalé sur le canapé !

En effet, pas besoin d'une connexion internet pour jouer, les jouets et accessoires connectés, bardés de capteurs de mouvements, utilisent la tehnologie sans fil. Une application, baptisée AvengersNet et disponible dès octobre, permettra au joueur d'enregistrer son équipement pour voir sa progression, découvrir de nouveaux lieux et personnages, ou encore accéder à de nouvelles missions. On peut également jouer contre d'autres joueurs en "vrai", sans passer par l'interface d'un écran.

De quoi satisfaire les parents, en voie de dévenir allergiques au "tout écran" vis à vis de leurs enfants. Une attente bien décrite lors d'une récente étude réalisée par Ipsos pour Disney auprès de parents d'enfants de 6 à 11 ans et des enfants eux-mêmes : 90% des parents se sont ainsi déclarés ouverts aux nouvelles technologies tant qu'elles permettent de garder leurs enfants actifs.

Des nouvelles déclinaisons déjà programmées

Le kit de démarrage qui sera lancé en octobre prochain sera disponible aux Etats-Unis et au Canada au prix conseillé de 119,99$. Il sera également possible de le précommander à partir du 7 juillet 2015. Disney a également mis en ligne un site dédié à Playmation . Déjà, le groupe annonce l'arrivée de nouveaux kits et personnages avec une déclinaison Star Wars attendue pour 2016 et une consacrée à la Reine des Neiges, actuellement en cours de développement, et dont la sortie est prévue pour 2017. 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA